Me Jean-Jacques Bertrand : «On ne peut croire à la thèse avancée avec le rapport et les photos à notre disposition»

Me Jean-Jacques Bertrand : «On ne peut croire à la thèse avancée avec le rapport et les photos à notre disposition»L’avocat des parents d’Albert Ebossé, le Français Jean-Jacques Bertrand, jette un pavé dans la mare en affirmant au journal L’Equipe (paru hier) qu’une autopsie effectuée au Cameroun par un professeur connu révèle des fractures cervicales ainsi que de la clavicule.

 Il ajoute : «Nous disposons du rapport et de photos. Elles sont insoutenables. On ne peut pas croire à la thèse initiale (ardoise) en les voyant.»

Trois mois et demi après le décès tragique d’Albert Ebossé à la fin de la rencontre face à l’USMA, ses parents par le biais de leurs avocats montent au créneau pour remettre en cause l’hypothèse du jet d’ardoise. L’avocat français, Me Jean-Jacques Bertrand, qui représente les parents d’Ebossé, a affirmé dans les colonnes de L’Equipe : «J’ai à deux reprises, par mails, fax et lettres recommandées demandé au procureur de Tizi Ouzou où en était son enquête. Je n’ai eu aucune réponse. Même chose de la part de son club. C’est un dossier qui n’avance pas en Algérie. Nous avons le sentiment que les autorités souhaitent minimiser ce drame. Nous souhaitons réveiller les esprits et les consciences.»     

«Une seconde autopsie au Cameroun»

L’hypothèse du jet d’ardoise tranchante avancée quelques jours après la mort d’Ebossé ne semble pas convaincre les parents du défunt. Leur avocat révèle même dans les colonnes de L’Equipe : «Nous disposons d’un film du retour aux vestiaires où il est visible une grande violence qui valide un traquenard. Second élément, une autopsie effectuée au Cameroun par un professeur reconnu révèle des fractures des vertèbres cervicales ainsi que de la clavicule. Nous disposons de rapport et de photos. Elles sont insoutenables. On ne peut pas croire à la thèse initiale (ardoise) en les voyant.»

Il a rencontré le président de la FecaFoot et les représentants de la CAF  

Se trouvant depuis jeudi dernier à Yaoundé, selon L’Equipe, Me Jean-Jacques Bertrand, a rencontré le président de la Fédération camerounaise de football et il envisage aussi de rencontrer les plus hauts représentants de la Confédération africaine de football pour tenter d’avoir plus d’informations sur les circonstances de la mort d’Ebossé. L’avocat des parents du défunt avance qu’il dispose d’éléments probants. Le décès tragique d’Albert Ebossé a fait couler beaucoup d’encre et de salive et la sortie médiatique de l’avocat français Jean-Jacques Bertrand ne fera qu’alimenter la polémique autour des circonstances de la mort de l’ex-meilleur buteur du championnat algérien.

N. Boumali

Compétition 

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

DIHIA - AMOR AMOR Clip Kabyle officiel 2016

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5