L’artiste aux doigts d’or

Evocation : il y a deux ans nous quittait Mustapha Skandrani

La Nouvelle République 17/10/2007

Cette perte a aussi laissé un grand vide dans le genre chaâbi, du fait qu’il était un élément incontournable des orchestres chaâbi. D’ailleurs, lui-même avait dit un jour dans un entretien : «après moi, cela va continuer mais, il n’aura pas un deuxième Skandrani comme il n’y a pas eu un deuxième El Anka». Une phrase qui sonne comme une prédiction…
Il ajoutera : «parce que j’ai aimé ce métier, je me suis donné à fond, j’ai aussi fait des sacrifices pour acquérir la maîtrise et j’en suis fier».

Mustapha Skandrani a vu le jour le 17 novembre 1920, à la Casbah d’Alger. Selon lui, ses origines seraient d’Iskander, ville turque.
A vrai dire, son père Sid-Ali, ainsi que ses deux oncles Hamoud et Habib étaient des passionnés de musique andalouse.
Skandrani avait fréquenté l’école Sarouy de Soustara, un établissement que beaucoup d’enfants de la Casbah ont fréquenté en dehors des cours. Il passait ses heures creuses au sein d’une association portant le nom de «Mizhar Eldjazairi» qui était à cette époque sous la direction de Ahmed Sebti. D’ailleurs, il a averti son père en ce qui concerne ses études et ses fréquentations.

Enfant, il jouait de tous les instruments à cordes, seulement il finira par leur préférer le piano. A l’âge de 9 ans, il fréquente une autre association, car elle possédait un piano. Il passait son temps à improviser quelque mélodie. Mais en dehors du piano, il jouait aussi de la flûte, du violent et de la mandoline. Vers 1937- 1939, il s’est confirmé en tant que pianiste car il accompagnait deux célèbres chanteurs, à savoir Mrizek et El Anka et c’était son maître, Ahmed Sebti qui lui remettait son cachet.

Durant cette période, il s’est également passionné pour la balle ronde et il a même signé sa première licence avec le Mouloudia Club d’Alger, il est allé jusqu’à dire qu’il voulait devenir footballeur professionnel. Heureusement que c’est son côté artistique qui a pris le dessus.

C’est pendant cette période aussi qu’il rejoint la radio avec Rachid Ksentini, connu à cette époque comme un grand auteur, compositeur, comédien et chanteur. Skandrani obtient le titre de chef d’orchestre à l’âge de 20 ans. Il fait, par ailleurs, partie de l’orchestre moderne en tant que chef, tout en étant le suppléant du maître El Anka dans le genre chaâbi et de Fekhardji dans l’andalous. C’était l’époque où la radio d’Alger diffusait un programme intitulé «Les émissions en langue arabe et kabyle». En 1950, il est primé par le responsable des droits d’auteurs en France comme étant le 6e compositeur du monde arabe (écrit en lettres d’or)

Durant la révolution, il met fin à toute activité artistique, sauf dans un mouvement de solidarité en 1954, lors du séisme qui a ravagé la ville d’El Asnam, où il a pris part avec tous les artistes à un gala à l’Opéra de Paris. Ce jour-là, Skandrani a dirigé un orchestre qui avait présenté une fresque, en présence de beaucoup de personnalités entre autre le prince Rainier de Monaco. Ce n’est que vers l’indépendance que le maître du piano a repris au sein de la radio pour diriger les deux formations chaâbi et andalouse.

Il faut savoir qu’il est le compositeur de quelques 187 compositions pour qsids et chansonnettes dont «Youm El Djemaâ», «El Haraz», «Kifechhilti», «Qahoua ou latey», « A bouya hnini», «A laini filaati». Des compositions chantées par des maîtres comme El Anka, M’rizek, Hadj Mahfoud, Reeinette Daoud…
Skandrani reste le témoin de l’histoire de la musique algérienne, plus précisément algéroise.

C’est lui que les anciens appelaient le vieux de la vieille car il n’a jamais quitté le piano, la scène, le conservatoire jusqu’au jour de sa convalescence. Il a été toute sa vie chef d’orchestre, il a accompagné tous les chanteurs nationaux et étrangers. Malheureusement, il n’a pas laissé de relève, sauf El Hadi El Anka qui compte une solide formation de pianiste. Skandrani a rendu l’âme le 18 octobre 1985 et a été enterré au cimetière de Sidi M’hamed.
 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5