Célébration de la journée nationale du Chahid

L’appel d’un compagnon d’armes de Messali Hadj

L’Algérie a célébré lundi la Journée nationale du chahid. Ali Agouni, un des derniers compagnons de route de Messali Hadj, a voulu mettre à profit cette commémoration consensuelle pour lancer au nom du PPA, un parti toujours en quête d’agrément, “un vibrant appel pour une réconciliation nationale et l’instauration d’une véritable démocratie”.

Cet appel s’adresse en premier “au président Bouteflika, aux partis politiques, aux syndicats et à toutes les femmes et tous les hommes de toutes les tendances politiques conscients et raisonnables à avoir à l’esprit ‘l’Algérie avant tout’”.

À quelques jours d’une échéance politique décisive, l’élection présidentielle, Ali Agouni estime qu’il y a un danger qui guette le  peuple algérien. Et c’est la raison pour laquelle  il appelle à la responsabilité de chacun pour œuvrer sincèrement à la préservation de l’unité nationale et l’instauration d’une véritable démocratie, avec l’organisation d’élections libres, transparentes, au suffrage universel. Pour le compagnon de Messali Hadj, qui se bat depuis des années pour l’agrément du PPA, “la véritable histoire reconnue d’un peuple est l’un des fondements du vivre ensemble et de légitimation politique”. Évoquant dans son appel la lutte de clans qui se livre actuellement au sommet de l’État, il estime qu’elle n’est qu’un prolongement historique de la crise du PPA/MTLD.

“Au cœur de cette lutte, la prise du pouvoir et la création du FLN, comme parti unique, sont la clé des malheurs du peuple algérien.” Ali Agouni remonte à la source des pères fondateurs du nationalisme algériens, à savoir les créateurs de l’Étoile nord-africaine, Messali Hadj, Hadj Ali Abdelkader, Amar Imache et Benoune Akli, pour rappeler leur programme proclamé déjà en 1926. Ce programme s’articule autour de l’indépendance des trois pays de l’Afrique du Nord, l’unité du Maghreb, la terre au fellah et la création d’assemblées constituantes  élues au suffrage universel. Dans son appel, Ali Agouni évoquera également les étapes du combat de Messali Hadj, puis de considérer qu’“aujourd’hui, les principaux dirigeants du FLN qui ont participé au congrès de Tripoli ont payé  chèrement le choix du parti unique”. Il se prononce pour une lecture sereine de l’histoire du mouvement national, loin des étroitesses partisanes, afin de restituer chacun dans son rôle et dans son apport. Ali Agouni invite “tous les responsables pour une réconciliation nationale”  sur la base d’un retour au programme du PPA. Et de conclure son appel en revendiquant la reconnaissance du combat de Messali Hadj et tous ceux qui lui sont restés fidèles, et “l’agrément du PPA, victime d’une injustice”

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1