Hocine Ait Ahmed, un autre roi numide confirmé

Le 30 décembre 2015 à Montréal, la communauté amazighe de Montréal a organisé une veillée-hommage émouvante au grand révolutionnaire algérien et militant des droits humains : M. Hocine Ait Ahmed. L'émotion était à son comble. La fierté pour la Kabylie et l'Algérie d'avoir enfanté un géant de cette  envergure s'est manifesté par la présence de plus de 500 personnes et par les interventions des représentants de la communauté. " Nous avions parmi nous un autre roi numide sans le savoir. On creusait dans notre passé lointain pour réhabiliter les nôtres. On a oublié que nous avions un vivant qui n'avait rien à envier aux précédents", dirait un admirateur de Da Lhocine.

Hocine Ait Ahmed, un autre roi numide confirmé

" Je suis militant du FFS. Je croyais que je connaissais très bien Da Lhocine. Depuis l'annonce de son décès, j'ai lu  beaucoup sur lui et j'ai écouté ses interventions. Et c'est ainsi que j'ai réalisé que je ne le connaissais pas comme je le devrais. ", a souligné M. Salem Oussadi, visiblement ému et désarçonné par cette grande perte. "  D'ailleurs, j'ai même réservé un billet d'avion pour aller assister à son enterrement, mais comme l'idée de préparer une veillée à sa mémoire à Montréal a commencé à germer, j'ai jugé utile de m'y impliquer ici pour rendre hommage à ce grand militant de la démocratie. ", a-t-il ajouté. De son côté, M. Kaci Lounas a été effondré par la mauvaise nouvelle. Au téléphone, il avait du mal à exprimer ses émotions tellement il était sous le choc : "  Ait Ahmed est un grand. Il était lucide et constant dans ses principes. Dans n'importe quelle situation, il réagissait avec lucidité et une vision lointaine.", précisa Lounas.

C'est dans cette ambiance de douleur et de ''regrets intérieurs'' que le processus de création du comité de la veillée-hommage a vu le jour en impliquant toute la communauté amazighe de Montréal loin de toutes les visées partisanes. Malgré les temps des fêtes et la tempête de neige, les organisateurs n'avaient pas fléchi. Au bout de quelques jours, le programme était ficelé et l'affiche de Kamel Harani ainsi que la vidéo de M. Kaci Lounas appelant à la veillée ont fait le tour de la toile et de Montréal. M. Mohand Belmellat a ajouté du design à une photo de M. Ait Ahmed. Un portrait, un bouquet de fleurs, un registre de condoléance ont été mis en évidence sur les drapeaux algérien et amazigh. Le drapeau algérien représente tous les sacrifices consentis par le fils des Ath-Ahmed pour libérer sa patrie, l'Algérie.  Le drapeau amazigh, quant à lui, symbolise ses racines millénaires et l'héritage de ses ancêtres amazighs. Il représente également Tamazgha, l'Afrique du Nord, lui qui a essayé d'unifier les mouvements de libération du Maroc, de l'Algérie et de la Tunisie pour  la décolonisation. Sans oublier tout ce qu'il a fait pour le continent africain et tous les peuples opprimés.

Tout le monde s'est mobilisé pour mener à bien cet évènement. Certains par leurs contributions, d'autres par leur argent et le bénévolat. M. Salem Oussadi a confectionné des macarons à l'défigé du défunt que tous les présents ont adorés. M. Lyazid Laliam s'est démené comme un grand professionnel pour animer cette soirée pas comme les autres.

La veillée-hommage, animée par M. Lyazid Laliam du centre amazigh de Montréal, a commencé par une minute de silence à la mémoire du défunt. La poésie retentissante de Mme Dalila Matoub a inauguré le programme : "  Même si ton visage nous sera privé, ton nom et ta grandeur seront éternels. Le chemin que tu nous as tracé sera suivi par d'autres. ", dira-t-elle.  Mme Karima Ouazar et  M.Salem Oussadi ont dressé du mieux qu'ils pouvaient le parcours immense de l'historique, du révolutionnaire et du militant de toutes les libertés. M.M Kaci Lounas, Tayeb Bensaddek, Akli Ourdja, Lhacène Ziani ont confirmé l'apport de Ait Ahmed sur tous les plans pour la libération du pays et de sa détermination constante à dénoncer la confiscation de la révolution algérienne par le groupe de Oudjda. Les représentants des associations amazighes de Montréal, M. Kamel Serbouh du Centre Amazigh, Achour Mazouz de la Fédération des Amazighs de l'Amérique du Nord, Oussaid Saidoun de l'école de Tamazight INAS ont lu leur communiqué dans lesquels le combat et les grandes qualités du militant ont été mis en exergue. La première partie de la veillée a pris fin avec les chants religieux kabyles rendus par Mme Louiza Oussadi. Cette brave femme en tenue kabyle a ému l'assistance par son discours: "  Da Lho a vécu propre et il est parti propre. ", dira-t-elle. Pendant la pause, les présents et présentes ont écrit des messages dans le registre de condoléances. Ils ont également consommé des mets offerts par les membres de la communauté comme le veut la tradition kabyle.

Hocine Ait Ahmed, un autre roi numide confirmé

La deuxième partie a été consacrée à l'intervention de M. Karim Akouche, à la lecture des poèmes de M.M Moh Allioui et Moussa Djafer ainsi que Mme Tassadit Ould Hamouda qui a également lu le poème de Mme Sonia Ait Ahmed. Aussi, Mme Taous Dahmane, fille d'un grand militant du FFS de Mekla, a composé un très beau poème plein d'émotion dédié à Ait Ahmed et à la mémoire de son défunt père. Le programme a été clôturé par des chants patriotiques kabyles chantés par la chorale Tamazgha composée de Nadia Marouane, de Nadia Ougal et de Adil en compagnie des artistes  Amarouche  Arbane et Farid Dekkal. Ce dernier, Tahar Tayeb et Moh Laid ont chanté  des chansons engagées de Matoub Lounas dans lesquelles toutes les injustices subies par le peuple et par la cause amazighe ont été dénoncées avec vigueur et un talent hors pair du Rebelle.

Hocine Ait Ahmed, un autre roi numide confirmé

En somme, le décès de Hocine Ait Ahmed a affecté toute la communauté. Le temps d'une  simple veillée ne pourrait pas rendre justice au parcours de l'un des meilleurs enfants de Kabylie, d'Algérie, d'Afrique du Nord et monde entier. Le mérite de la réussite de cette veillée revient aux organisateurs, aux donateurs, aux artistes  et  aux présents. Il faut aussi remercier  Ali Kichou d'avoir filmé la veillée, Mohand Belmellat de berberes.com d'avoir immortalisé ces moments en photos, Sameer Ben du journal El Watan,  Yahia Arkat du journal Liberté et Kamel Harani de BRTV d'avoir informé tout le monde de la tenue de cet évènement. Sans l'union et l'implication de tous et de toutes,  rien ne pourrait se faire comme il se doit et dans l'inclusion.

Toutes nos condoléances à sa famille, à ses amis, à son parti et à tous les militants des causes justes.

Hocine Ait Ahmed, un autre roi numide confirmé

Qui sait, bâtir un musée juste à côté de sa tombe pour exposer son combat, ses idées et donner ainsi une chance aux générations présentes et futures de le lire et de le connaître sans intermédiaires?

Qu'il repose en paix parmi les siens.

Le combat continue.

Soyons dignes de son héritage

Assumons intelligemment  son idéal.

Djamila Addar

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3