Commémoration du 3ème anniversaire du décès du maître Cherif Kheddam

Boumessaoud se souvient

à l’occasion de la commémoration du 3ème anniversaire du décès du maître Cherif Kheddam, l’association culturelle du village Boumessaoud, portant le nom de l’artiste défunt, a  préparé, en collaboration avec la direction de la culture de la wilaya de Tizi-Ouzou, pour ce samedi 24 janvier, un riche programme pour rendre un vibrant hommage à ce génie qui les a sortis de l’ombre vers la lumière. Les festivités débuteront par le dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe de l’artiste, suivi d’une prise de parole du président de l’association et une visite à l’exposition qui proposera au public des photos et écrits du regretté artiste. La chorale Cherif Kheddam entonnera ensuite plusieurs chansons du maestro, suivie de témoignage de plusieurs de ses amis.

A 12 h, un déjeuner traditionnel sera offert aux présents. A 13 h, une conférence sera animée sur l’œuvre et la vie de Dda Cherif, suivie de la lecture de poèmes écrits par de jeunes talents à la mémoire du maestro.
S’ensuivra une pièce théâtrale, dans la soirée. Si les conditions météorologiques le permettent, un gala artistique est prévu, avec plusieurs invités de marque. La cérémonie sera clôturée par une remise de diplômes aux participants au concours de poésie.Cherif Kheddam est décédé le 23-01-2012, laissant derrière lui une œuvre inestimable, appréciable à tous les âges et à toutes les époques. Cet artiste au grand talent, humble et modeste, a grandi dans la misère, connu l’exil, l’exclusion et la guerre. Le maestro de la chanson a également su apporter sa touche particulière à la chanson kabyle en introduction de nouveaux instruments de musique dans son orchestre, la sortant ainsi de son isolement et lui donnant un cachet universel. Aujourd’hui, les compositions de cet illustre artiste sont écoutées au-delà de nos frontières et sa musique est reproduite dans plusieurs conservatoires du monde.

Les dernières apparitions  en public de Dda Cherif remontent à 2005 à la coupole du 5 juillet, où furent célébrés ses 50 ans de carrière, à l’occasion du 1er novembre. Il sortait son nouvel album «Al zair Navgha Atahloudh » (Algérie, nous aimerions que tu guérisses et que tu retrouves tes couleurs, et ta paix d’antan », une chanson contre la violence et le terrorisme. Le 09 avril 2009, il a participé, au Zénith de Paris, à l’hommage consacré à Kamel Hammadi, aux côtés de grands chanteurs de la chanson kabyle.  

Dda Cherif était un artiste né. Il avait un don divin pour l’art. Rares sont les artistes comme lui qui savent allier les textes et la musique, en les adaptant à leur voix.
La perte de ce génie a laissé un grand vide dans le cœur des gens, car avec sa disparition, c’est toute une légende qui est partie, même s’il a laissé derrière lui un trésor inépuisable.

Madjid Aberdache

La Dépêche de Kabylie   

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3