A l'occasion du 8 mars

Ce que veulent les femmes algériennes

A l'occasion du 8 mars
Ce que veulent les femmes algériennesL’Algérienne veut être un élément efficient et un partenaire à part entière au développement national global, ont estimé, jeudi, des femmes ayant participé à la cérémonie organisée par le président de la République, Abdelaziz Bouteflika, en l'honneur de la femme algérienne à l'occasion de la Journée mondiale de la femme.

Dans une déclaration à l'APS en marge de la cérémonie, la sénatrice Zahia Benarous a souligné la nécessité de mettre à profit la célébration de la Journée mondiale de la femme pour «procéder à une évaluation des étapes franchies par l'Algérie à ce jour et en tirer des enseignements». Pour Mme Benarous, «après les réformes politiques et économiques en profondeur initiées par le président Bouteflika, la femme algérienne aspire à un développement national global dans lequel elle puisse être un élément efficient et un partenaire à part entière». Cinquante ans après l'indépendance, l’Algérienne doit relever de nouveaux défis en sa qualité de partenaire au développement et en vertu du rôle que lui a conféré la loi organique relative à l'élargissement de la participation de la femme à la vie politique, a estimé la sénatrice.

Les femmes algériennes ont une grande responsabilité dans la conjoncture actuelle, a-t-elle ajouté, soulignant qu'«elles sauront être, une nouvelle fois, à la hauteur des enjeux». Pour Mme Benarous, le plus grand défi à relever est de garantir la sécurité et la stabilité de l'Algérie, lequel exige, selon elle, la conjugaison des efforts de tous les citoyens. La secrétaire d'Etat chargée de l'Environnement, Mme Dalila Boudjemaâ, a pour sa part salué les efforts consentis par la femme algérienne à travers sa large participation à toutes les étapes du développement de l'Algérie et sa présence dans tous les domaines. Elle a, à cet effet, appelé à davantage d'efforts pour que la femme puisse prendre la place qui lui sied, notamment en politique, et pouvoir ainsi être «un véritable partenaire au développement durable». Pour sa part, la présidente de l'association Al Baraka d'aide aux handicapés moteurs, Mme Bouberghout Flora, a mis en exergue «les grands progrès» réalisés par la femme algérienne depuis l'indépendance, soulignant que «ces progrès n'étaient pas le fruit du hasard, mais plutôt d'un long combat et d'énormes sacrifices». Elle a en outre appelé à associer la femme à toutes les décisions relatives au développement socio-économique et politique du pays. Des femmes représentant les différentes catégories de la société dont des moudjahidate, des parlementaires et des femmes intellectuelles étaient présentes à cette cérémonie, marquée également par la présence de hauts responsables de l'Etat et de membres du gouvernement. La Journée mondiale de la femme est célébrée cette année sous le thème «Participation de la femme dans la vie sociale et économique». Dans un message adressé à la femme algérienne à cette occasion, le chef de l'Etat a souligné que la participation de la femme algérienne au développement économique et à la sécurité du pays nécessitait une transformation des mentalités et des comportements des Algériens. «La meilleure assurance sur l'avenir repose sur l'intelligence des femmes et des hommes de ce pays et sur leur capacité d'adaptation afin de favoriser le changement. La réussite de ce changement nécessite cependant une profonde transformation des mentalités et des comportements de tous les Algériens», a soutenu le président Bouteflika.

Les Debats 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3