Trente ans après sa première visite avec son père en Kabylie


 Amazigh Kateb en pèlerinage à Tizi Ouzou

Tel père, tel fils. Le jeune artiste Amazigh Kateb a le même succès populaire que son regretté père, le célèbre écrivain Kateb Yacine. En tout cas, le sympathique Amazigh l’a amplement vérifié mardi dernier au stade Oukil-Ramdane de Tizi Ouzou où il a été chaleureusement accueilli par des milliers de fans lors d’un beau concert donné à l’occasion du Festival international du folklore de Tizi Ouzou qui s’est étalé pratiquement jusqu’à deux heures.

“J’ai été particulièrement ému de l’accueil formidable qui m’a été réservé dans une ville de lutte et d’histoire, dont le grand théâtre porte le nom de mon regretté père. C’est un véritable pèlerinage que j’ai effectué à Tizi Ouzou puisque j’étais encore gosse quand je suis venu pour la première fois avec mon père à la maison de la Culture de Tizi Ouzou. C’était en 1980 et nous avions assisté à un concert de chants donné par le chanteur aveugle égyptien Cheikh Imam”, s’est rappelé avec beaucoup de nostalgie Amazigh Kateb qui a d’ailleurs promis à ses milliers de fans de revenir bientôt en Kabylie.

 

LIBERTÉ

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3