La Presse

Le chroniqueur et le directeur d’“El Watan” condamnés pour diffamation

Le directeur du quotidien francophone El  Watan, Omar Belhouchet, et son chroniqueur, Chawki Amari, ont été condamnés avant-hier à 100 000 DA d'amende pour diffamation envers un ancien wali, a annoncé hier le journal.

 

“Je suis scandalisé par ces condamnations, qui interviennent en pleine campagne électorale”, a déclaré M. Belhouchet par téléphone à l'AFP. “C’est une manière de dire aux journalistes : ‘Taisez-vous, laissez-nous faire notre campagne comme on l'entend.’” L'affaire remonte à 2006, quand l'ancien wali de Jijel avait porté plainte en diffamation contre le journal après un billet du chroniqueur, Chawki Amari, ironique envers lui, a expliqué M. Belhouchet.
En première instance, les deux hommes avaient été condamnés en mai 2007 à deux mois de prison ferme et 100 000 DA d'amende par le tribunal de Jijel. Ce verdict avait été confirmé en appel en mars 2008 avant d'être cassé par la Cour suprême en mars 2012.

Liberté 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5