Le ministère de l’éducation a répondu favorablement à leurs revendications

 Les délégués des lycées d’Alger appellent à la reprise des cours

EL WATAN 29/01/2008 Le ministère de l’éducation a répondu favorablement à leurs revendications

La mobilisation lycéenne a porté ses fruits. Après deux semaines de protestation, les élèves de terminale ont eu, enfin, gain de cause.

 

Outre l’annulation de l’approche par compétence et la prise en considération des programmes réellement réalisés dans l’élaboration des sujets du baccalauréat 2008, le ministère de l’Education vient de prendre une nouvelle décision susceptible de tranquilliser davantage les lycéens. Les programmes pris en considération dans l’élaboration des sujets d’examen seront connus par les élèves dès le mois de mai. La décision a été communiquée hier aux délégués des lycées d’Alger ayant été reçus par le ministre de l’Education et les responsables du ministère. « Nous sommes satisfaits de la réponse du ministre. Les responsables nous ont écoutés et ils se sont engagés à prendre en charge nos doléances. Les chapitres des programmes qui seront pris en considération dans l’élaboration des sujets du bac seront connus par les élèves avant la date de l’examen. Tous les candidats, à l’échelle nationale, seront tenus au courant et tout le monde aura la même chance », déclarent les sept délégués des lycéens d’Alger. Il s’agit de Boualbani Aymen (lycée Amara Rachid), de Sofiane Gouasmi (lycée d’El Achour), de Trabsi Asma (lycée Bouatoura), de Mameri Aghiles (lycée Zoubida Ould Kablia), de Lachlache Zoubida (lycée Omar Ibn El Khettab), de Abouelaich Rahim (lycée Abdellah Ben El Abbès) et de Chigara Rachid (lycée d’El Achour). La commission d’évaluation des programmes pédagogiques et l’Office national du bac, assure encore le ministère, « travailleront en étroite collaboration pour préserver l’intérêt des élèves ». Une bonne nouvelle pour les lycéens. Les délégués lancent ainsi un appel à tous les élèves pour la reprise des cours. « Nous demandons à tous les élèves de terminale de rejoindre à partir de demain les bancs des classes. Nous leur demandons également de nous faire confiance, car nous aussi, nous sommes concernés par ce problème », ajoutent encore ces délégués, en précisant qu’une nouvelle réunion avec les responsables du ministère aura lieu au début du mois prochain. Parallèlement, l’association des parents d’élèves, que préside Hadj Dellalou, compte également engager un dialogue avec la tutelle « pour défendre l’intérêt des lycéens ». Selon Hadj Dellalou, qui doit rencontrer mercredi prochain le ministre de l’Education, l’association soumettra de nombreuses propositions « pour garantir la stabilité de l’école ». « Nous allons défendre l’intérêt de nos enfants », nous affirme Hadj Dellalou. L’une des propositions à soumettre est, selon lui, l’organisation d’une deuxième session du baccalauréat, une des revendications des lycéens qui ont poursuivi hier encore leur mouvement de grève. C’est notamment les élèves des classes spéciales qui demandent également « le rachat ».

Pour l’évaluation des programmes pédagogiques des classes de terminale, le ministère de l’Education organisera « deux rencontres ». La première, qui portera sur l’état d’avancement des programmes de terminale, regroupera les directeurs de l’éducation des wilayas, des représentants des enseignants et des parents d’élèves au niveau national. La deuxième rencontre réunira les membres de la commission nationale des programmes, ceux des groupes spécialisés de disciplines ainsi que des inspecteurs de l’éducation. Elle portera sur le déroulement des programmes de classe de terminale, « matière par matière, au niveau national », annonce un communiqué du ministère rendu public dans l’après-midi.  

par Madjid Makedhi

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31