Commémoration du 19e anniversaire de la disparition de Mouloud Mammeri

Le Juste ressuscité par les siens

La dépêche de Kabylie 27/02/2008 Commémoration du 19e anniversaire de la disparition de Mouloud Mammeri
C’était la foule des grands jours hier à Béni Yenni. Les sept villages de la localité se sont donné rendez-vous avec leurs hôtes, dans l’espace culturel communal, pour y perpétuer une tradition qui dure depuis 19 ans. Voilà déjà 19 ans que les Ath yanni et les Kabyles ont fait leurs adieux au Juste.

Pour honorer sa mémoire donc, l’association “Thalwith” a pris sur elle, comme chaque année, l’organisation des festivités commémoratives. Quatre jours durant, les visiteurs d’Ath Yanni auront tout le loisir de redécouvrir le grand Mammeri, tout près de chez lui. Le coup d’envoi des festivités a eu lieu vers 10h du matin au village Taourit Mimoune sous le thème “Mammeri, défricheur de savoirs”. En présence des autorités locales, à leur tête le chef de daïra, le P/APC, la représentante de la Direction de la culture et de nombreux citoyens, une cérémonie officielle d’ouverture s’est déroulée dans l’enceinte de l’espace culturel. Des allocutions d’accueil ont précédé les activités. La séance fut tout d’abord ouverte par Sami Cherrat, le président de l’association “Thalwith”, avant que celui-ci cède la parole à Gana Mammeri, cousin et accompagnateur de l’écrivain pour un récit historique sur les plus importantes étapes de la vie de Da L’Mulud. Une fois les formalités d’accueil finalisées, les hôtes d’Ath Yanni, et ils étaient nombreux-ont été conviés à une exposition littéraire sur les plus grandes œuvres du dramaturge, romancier et chercheur.

Parallèlement, l’association a tenu à exposer de nombreuses photos de Mammeri, ainsi que des souvenirs des précédentes commémorations. “C’est une manière comme une autre de faire lire Mammeri,” nous dira M. Cherrat à propos de l’expo, et d’ajouter: “Mais nous ne nous contentons nullement de cela”. D’autres animations sont programmés par nos soins pour meubler les quatre jours de commémoration”. Notre interlocuteur parlait certainement de cette conférence qui aura lieu demain (toujours dans le même espace culturel) en présence, nous dit-on, sur place, de grosses pointures littéraires. Dans la foulée, des représentations théâtrales et de la poésie sont au menu pour accompagner les activités principales. Aussi, une émission de radio, entièrement consacrée à l’évènement, sera diffusée demain en direct dès 20h. Pour les fans de la Chaîne II, il n’y aura que du Mammeri ce jeudi pour deux bonnes heures!

Mais le clou de l’évènement demeure, sans aucun doute, cette très émouvante cérémonie de dépôt de gerbes de fleurs sur la tombe du défunt.

Cette cérémonie, qui a pris au fil des années les allures d’un véritables rite, est, pour beaucoup, un moment très attendu pour rendre un nouvel hommage à celui qui fut l’un des fils les plus érudits de la Kabylie.

Un rituel qui, il faut le dire, a été d’ores et déjà “inauguré” par les étudiants de l’université de Tizi-Ouzou qui porte le nom du défunt, pour ceux qui l’auraient oublié-qui sont venus très nombreux se recueillir sur la dernière demeure de Mammeri.  

par Ahmed B.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31