Comme celui qui danse pour un aveugle

 La République n baqlawa

La dépêche de Kabylie 03/03/2008

Sidi Frej 1929. Ciel dégagé. Mer calme. Quatre janissaires en permission jouent aux dominos. L’enjeu : un plat n baqlawa et une corbeille n leqtayef. Rrif rrif n lebher et bras dessus bras dessous, un haïk m’remma et un seroual loubia se chuchotent des mots d’amour.

L’image a ravivé chez Sadiya n l’euro un souvenir lointain. Elle s’est rappelée son Calal Ubel3id qui, il y a près de quarante ans, lui disait à l’oreille : "Hemlex-akem ! siwa akem i d tbib-iw yid-m ara hlux". Sadiya refoule une larme et secoue ses deux complices: “Ahaw tura, on va rendre visite i seltan-agi n at lhusin !". Kaci l’angoisse songe à prendre un bus. Puis il se rappelle qu’à cette époque de renaissance n zlabiya, ce moyen de transport n’était pas encore inventé. Le vieux Dezdeg lui montre du doigt une calèche.
Près d’une heure après, iminigen n zman se retrouvent en plein Alger. Ils se rendent tout de suite compte que l’empire ottoman n’a rien construit. “Remarque ulac win yebnan i tmurt-agi. Hala win ara ihudden", estime Kaci l’angoisse. "C’est la faute du brobrosaure. Netturaba-d i cwal, semble-t-il, waqila", réplique le vieux Dezdeg.
Partout d rriha n lgatu et la friture. Ils flânent azal n deux heures, puis s’arrêtent pour se concerter. Dezdeg estime :

- Pas la peine d’aller voir Dey Hussein Ibn Hussein.
- Pourquoi ? interrogent Kaci et Sadiya.
- Eh bien… si on empêche cette histoire de l’éventail, on héritera, d’une République de baqlawa Imaginez dgha la catastrophe !
- Oui mais rien ne nous empêche d’aller quand même voir à quoi ressemble seltan n baqlawa, suggère Sadiya n l’euro. Les trois délégués arrivent devant leqser n Dey, di lqesba. Deux janissaires armés d’éventails et de javelots surveillent l’entrée principale du palais A l’intérieur et dans une immense pièce, seltan-nni ara yewten za3ma le consul de France barbote daxel n waman avec se3a n tbannagin. "Ur tettethid ara, ma d kecc i d berzidan !", lui hurle Sadiya à l’oreille. Effrayé par la voix, le Dey a failli se noyer daxel ubasan n waman.

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.  

par T.O.A

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31