Festival de la chanson amazigh

 La Depeche de Kabylie 23/04/2008 Festival de la chanson amazigh

'' Le 1er festival de la chanson amazighe, baptisé au nom de la poétesse Dacine ''

Sur initiative de la chaîne 2, qui ne ménage aucun effort pour la promotion et la sauvegarde du patrimoine national dans toutes ses diversités, la Radio nationale innove par le lancement de la première édition du festival national de la chanson amazighe, le 22, 23 et le 24 du mois d’avril 2008.

A l’occasion de cette première édition dans l’histoire de l’Algerie indépendante, une conférence de presse a eu lieu au siège de la Radio où les deux premiers responsables Azedine Mihoubi, directeur général et Bedredine Mohamed, directeur de la chaîne 2, ont tenu respectivement à présenter la démarche dans une communication ouverte et riche, en faveur de la promotion et le rapprochement des différentes variantes de la chanson amazighe des quatre coins du pays.

Après une brève allocution de M. Bedredine Mohamed, qui a tenu à remercier l’ensemble des intervenants, et encourager tout les acteurs qui ont participé de près ou de loin à la réussite du lancement du premier festival et qu’il n’en est que l’ouverture pour la continuité et le rapprochement entre artistes des différentes cultures, variantes de la chanson et musique berbère, c’est au tour de M. Azedine Mihoubi,dans un esprit très ouvert et convaincant, il dira a propos, " la chanson amazigh a atteint la dimension internationale de par sa qualité. Les valeureux Chérif Kheddam, Idir, Lounis Ait Menguellet, Takfarinas et tant d’autres, qui l’ont propulsé au-devant.

La radio a déjà fait preuve de par sa reconnaissance et hommages rendus à bon nombres d’artistes très connus et respectés, tel que, Taleb Rabah, les Abranis, Kamel Hamadi et bien d’autres, donc, je ne vois pas pourquoi la chanson amazigh dans toute sa diversités, n’aura pas son festival national dans son propre pays."

Dans le même ordre d’idées, l’existence de 10 stations régionales qui diffusent la chanson amazighe, est une démonstration de l’intérêt que porte la radio pour la culture nationale, tout en sachant que le chant, c’est l’expression populaire le plus adopté.

A la question de savoir si le festival aura comme date tous les 20 avril de chaque année, le conférencier très à l’aise dans ses réponses réconfortantes, répondra " on n’est pas lié par telle ou telle date, le plus important, c’est la promotion et l’encouragement de la chanson et de la culture amazighes dans toute sa richesse à l’échelle nationale ". Par ailleurs, le premier festival sera baptisé au nom de la poétesse du terroir tergui d’Ahagar, de Tamenrasset, et qui porte le joli nom Dacine 1921/1941, qui demeure la source d’inspiration pour beaucoup dans la région d’Ahagar et de Tamanraset, reste inconnue à nos jours, malgré qu’un bon nombre de publications reconnaissent la sagesse poétique de cette femme bien admirée pour la qualité de sa poésie, que de très rares personnes ont découvert cette étoile du sud algérien. Par ailleurs, il y a lieu de rapporter l’idée de composition d’une chanson composée des différentes cultures et chants d’imazighen, et qui sera portée comme un hymne à la chanson amazighe, et fera l’ouverture de chaque festival, ce qui a eu l’approbation et encouragement pour concrétiser cette chanson qui sera désormais, la chanson unificatrice de tous, dont l’auditorium de la radio à vibrer aux différentes notes et poésie de la culture amazigh algérienne.
 

par Amar Chekar

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3