Front social : Le FNA appelle le gouvernement à dialoguer avec les syndicats autonomes

EL WATAN 19/04/2008

 

Le Front national algérien (FNA) privilégie le dialogue social. Le président de ce parti, Moussa Touati, a émis le vœu jeudi de voir un dialogue s’instaurer entre les autorités publiques et les organisations syndicales en vue d’éviter les « frictions » et de « trouver des solutions aux problèmes auxquels sont confrontés les travailleurs ».

Alors que les difficultés sociales s’amplifient, c’est par la sourde oreille que le gouvernement a répondu aux syndicats autonomes qui l’ont sollicité la semaine dernière afin de prendre en charge leurs doléances. Les portes du gouvernement sont restées fermées aux syndicalistes autonomes qui demandent un dialogue sincère et constructif. Lors d’une allocution prononcée devant des chefs des bureaux de wilaya et les élus du parti au sein des assemblées locales, le président du FNA a souligné la nécessité d’ouvrir la voie aux investisseurs algériens et de compter sur les potentialités nationales pour satisfaire les besoins fondamentaux du citoyen. M. Touati a estimé dans ce registre que le gain facile demeure le seul souci de l’investisseur étranger, insistant sur la nécessité de renoncer à la main-d’œuvre étrangère qui, a-t-il dit, « revient très cher au Trésor ».

Sur un autre plan, le président du FNA a exhorté ses militants à œuvrer pour la consécration des principes du parti et à la concrétisation de ses programmes dans les différents domaines. M. Touati a relevé l’importance d’« œuvrer pour la consécration des idéaux du FNA en vue de construire l’avenir du pays qui doit garantir à tous les Algériens un minimum de dignité et de liberté de choix ». « Nous sommes tous appelés à consentir davantage de sacrifices pour concrétiser le programme du FNA sur le terrain », a-t-il lancé à ses élus. Le Front national algérien dirige actuellement 158 communes à l’échelle nationale. Il a en outre indiqué que dans la prochaine étape, le volet organique doit reposer sur « la préservation de l’unité des rangs et la coordination entre les différentes institutions afin de faire face aux futurs enjeux politiques et le passage d’un militantisme improvisé à un militantisme professionnel ». M. Touati a enfin démenti toute crise au sein des structures de son parti en invitant la presse à s’éloigner du sensationnel, à respecter la déontologie de la profession et à aborder les questions liées au parti de manière objective.

  par Rabah Beldjenna

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31