Affaire Aït Menguellet

La plainte retirée

EL WATAN 15/04/2008

Cinq personnes soupçonnées d’avoir agressé Djaffar et Sid Aït Menguellet, fils du célèbre chanteur Lounis Aït Menguellet, ont été interpellées hier par les services de sécurité.

Les mis en cause, qui ont été auditionnés par les enquêteurs de la police de la première sûreté urbaine de Tizi Ouzou, ont été relâchés quelques heures après, et ce, suite au retrait de la plainte par Aït Menguellet. Dans la matinée, Lounis Aït Menguellet devait animer une conférence de presse à la maison de la culture Mouloud Mammeri pour livrer plus de détails sur cette affaire, mais la rencontre avec les journalistes n’a pas eu lieu. Ni le chanteur ni ses proches n’étaient au rendez-vous. En leur absence, c’est Ould Ali El Hadi, responsable de la direction locale de la culture, qui annoncera laconiquement sur le parvis de l’établissement qu’il préside l’annulation de la conférence de presse. Les faits remontent à samedi dernier quand Djaffar et son jeune frère qui circulaient à bord de leur véhicule non loin de l’université Mouloud Mammeri ont été pris à partie par un groupe de personnes pour une simple histoire de conduite sur la route, a-t-on appris de sources concordantes. L’altercation verbale a dégénéré faisant des blessés dans les deux camps.  

par A. T.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1