Lounis Aït Menguelet

“L’Etat est sommé de prendre ses responsabilités”

La Depeche de Kabylie 14/04/2008 Lounis Aït Menguelet
Contacté par téléphone, suite à l’agression contre ses deux fils, le chanteur était dans tous ses états et fulminait. Voici la déclaration qu’il nous a faite :
“Ce qui s’est passé pour Djaffar et Sid est devenu une pratique quotidienne malheureusement. Mais moi, je ne veux ni être fataliste ni me laisser-faire. Mes enfants ont fait l’objet d’un véritable lynchage alors qu’il faisait encore jour et à quelque 50 mètres d’un commissariat de police.

 

L’Etat peut être accusé à ce moment-là de non assistance à personne en danger, et en ce cas d’espèce c’était un danger de mort. Aujourd’hui, ou les pouvoirs publics se décident une bonne fois pour toute à assurer la sécurité des citoyens et de leurs biens ou ces citoyens seront contraints à se défendre eux-mêmes. Les voyous qui ont agressé mes enfants sont connus et identifiés, et j’attends leur arrestation et leur défèrement devant les tribunaux, mais je tiens à préciser que je ne suis pas prêt à attendre éternellement”.

Propos recueillis:

 

par C. A.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3