Découvertes macabres

 Deux corps de harraga rejetés par la mer à Tigzirt...

La dépêche de Kabylie 05/04/2008 Découvertes macabres

Le réseau de harraga est toujours actif à Tigzirt. Selon les informations en notre possession, un autre voyage vers l’Espagne est en préparation dans le secrêt le plus total.


Dans la journée de mercredi, en début d’après-midi; des citoyens ont signalé aux services de sécurité, qu’un corps d’homme flottant à la surface de la mer a été repêchés à une quarantaine de mètres au niveau de la plage Féraoun, à la sortie est de la ville de Tigzirt.

Aussitôt alertés, en plus des services de sécurité, les éléments de la Protection civile de la ville se sont déplacés sur le lieu pour repêcher le corps de la victime. Les premières constatations selon les services de sécurités, indiquent que très probablement le corps serait celui d’un harraga (un aventurier à l’immigration clandestine) ayant péri en pleine mer.
La victime portait un survêtement, son visage était complètement difiguré et son âge pourrait être situé dans la trentaine environs. La nouvelle s’est répondue telle une traînée de poudre à travers la ville et la région. Des citoyens par curiosité, accourent vers les plages de la ville. Les rumeurs ont donné une autre dimension à l’événement, on parlait de plusieurs autres corps aperçus au large de la grande plage et d’une barque vide qui dérivait sur les eaux.

Le corps du malheureux aventurier a été transféré par les éléments de la Protection civile vers l’hôpital de la ville. Des prélèvements ont été effectués pour tenter d’identifier la victime, par des testes de l’ADN. Quelques heures plus tard, d’autres citoyens ont signalé qu’un autre corps rejeté par la mer a été découvert au niveau du village Mazer; à 7 km à l’ouest de la ville de Tigzirt, dans la commune de Mizrana.
Le corps a été découvert plus exactement au lieu-dit “Le rocher 40” Les éléments de la gendarmerie et de la Protection civile se sont déplacés immédiatement sur les lieux. Le corps de la deuxième victime ressemble au premier. Il serait celui d’un jeune d’une trentaine d’années, son visage a été défiguré son corps en décomposition. Il a été transféré par la suite à la morgue de l’hôpital de Tigzirt où des prélèvements d’ADN ont été effectués.

A signaler par ailleurs, que d’autres corps ont été repêchés à l’ouest au niveau de la côte de la wilaya de boumerdès, nous-a-ton signalé. ça serait certainement un naufrage d’un groupe de harraga, qui aurait tenté la traversée vers l’Europe. Enfin, à signaler que Tigzirt constitue également l’un des points de départ des jeunes harraga. En effet, au mois de décembre dernier, un groupe composé d’une vingtaine d’aventuriers a effectué avec succès une traversée du port de pêche et de plaisance de Tigzirt, vers l’île de Palma de Majorque (Espagne).
Arrivé au niveau de cette île espagnole, le groupe de harraga a été arrêté par les garde de côtes espagnole. Parmi le groupe, il n’y a que trois aventuriers qui ont réussit à prendre la fuite.
Les autres ont été emprisonnés et refouées vers l’Algérie, deux semaines plus tard. L’on nous signale également que le réseau de harraga est toujours actif à Tigzirt. Selon les informations en notre possession, un autre voyage vers l’Espagne est en préparation dans le secrêt le plus total. Le point de départ est évidement le port de la ville côtière de Tigzirt.
 

par Mourad Hammami

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3