Commémoration de la mort de Mostapha Ben Boulaïd

Plusieurs festivités programmées à Batna

El Watan 23/03/2008

à l’occasion de la 52e commémoration de la mort de Mostapha Ben Boulaïd, un des chefs historiques de la Révolution algérienne, coïncidant avec le 23 mars 2008, le ministre Mohamed-Chérif Abbas, ministre des Moudjahidine, est l’hôte de la wilaya de Batna pour deux jours pour participer aux festivités officielles de cette commémoration.

Le programme de la journée d’hier a été marqué par la visite du ministre Mohamed-Chérif Abbas dans la commune de Djerma, daïra d’El-Madher, où il a donné le coup d’envoi de la restauration du centre de torture de Luca, situé dans la commune de Djerma, daïra d’El-Madher, wilaya de Batna, transformé en un musée historique qui portera le nom du chahid Messaoudi Laïd. Ce centre de torture est le symbole de la perversité du colonialisme français.

Ensuite le ministre et la délégation qui l’accompagnait se sont dirigés vers la commune de Chemora où il a inauguré la médersa El-Attika, une ancienne mosquée construite dans les années 1927. Cette ex-mosquée n’était pas seulement un lieu de culte, mais également une institution sociale, éducative et politique. “C’est dans cette mosquée qu’a eu une rencontre pour préparer la révolution 54 à laquelle avaient assisté à l’époque des figures de la Révolution algérienne, parmi eux Rabah Bitat même et l’actuel ministre Mohamed-Chérif Abbas”, confient quelques moudjahidine de la commune de Chemora. Certains ajouteront que “le Manifeste du 1er novembre 1954 avait été adopté et traduit du français à l’arabe dans cette mosquée même”.

Le ministre se rendra par la suite au chef-lieu de la wilaya de Batna où il lancera le projet de construction d’une mosquée dans le quartier Parc à fourrage, avant de se diriger vers la cité Chouhada où il donnera le coup d’envoi du projet de réhabilitation de l’ancien cimetière des martyrs, en face de la maternité Meriem-Bouattoura.

Aujourd’hui, le ministre des Moudjahidine et la délégation qui l’accompagne se dirigeront vers la commune de Narra où est enterré le chahid Mostapha Ben Boulaïd. Au cours de la commémoration, il a été rappelé que le chahid Mostapha Ben Boulaïd, après sa démobilisation des rangs de l’armée française, adhéra au PPA.

En 1955, il organisa l’approvisionnement des armes pour armer les militants. Il participa aux deux batailles d’Ifri El-Blah et Ahmar Khaddou. Il sera arrêté le 11 février 1955 en Tunisie et sera condamné à mort par le tribunal de Constantine et emprisonné à la prison centrale de Constantine. Il s’en évadera en novembre 1955.

Mostapha Ben Boulaïd sera tué le 22 mars 1956 avec Abdelhamid Lamrani, un de ses proches collaborateurs, dans le maquis à la suite de l’explosion d’un poste-radio piégé parachuté par l’armée française.  

par B. BoumaÏla

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5