Faculté des sciences sociales de Bouzaréah

La Depeche de Kabylie 17/05/2008

Un étudiant agressé et des couples intimidés par les agents de sécurité

« Notre collègue a été séquestré dans le bureau du responsable de la sécurité de la faculté des sciences sociales afin de l’intimider et l’agresser », tels sont les aveux faits par les membres du Comité autonome de Bouzaréah, suite à l’agression d’un étudiant la fin de la semaine passée.

Rencontrée dans le campus, la victime de l’agression qui nous relaté les circonstance de son agression, nous dira : « Des agents de sécurité sont venus pour chasser les couples d’étudiants qui ont élu domicile sur le bas-côté des amphithéâtres de la faculté ». Il ajoutera « au moment où j’intervenais pour demander des explications, l’agent m’a invité de le suivre dans le bureau du responsable ». Emu, le jeune étudiant poursuit difficilement son récit, il nous d’expliquera qu’à l’intérieur du bureau, « un vrai interrogatoire m’a été réservé par le chef et ses agents ».
Interrogé sur les blessures visibles sur sa main droite, la victime nous avouera ceci : « Face aux intimidations et aux insultes proférées par ces agents, j’ai été dans l’obligation de briser de ma main les vitres de la porte pour prendre la fuite. » Tragique journée que celle vécue par ce jeune étudiant, lequel ne compte pas lâcher de sitôt l’affaire.

En effet, ses camarades et les animateurs du comité autonome et ceux de l’association Nedjma prévoient un rassemblement suivi du blocage de la fac en guise de protestation contre ces agissements qu’ils qualifient « d’atteintes graves aux libertés individuelles ». Cette histoire de chasse aux couples déjà vécue il y a quelques années par l’université d’Alger semble vouloir revenir sur les devants de la scène. Ainsi des questionnements multiples s’imposent. Qui est derrière cette campagne de diabolisation de l’acte d’aimer ? Les réponses sont claires comme l’eau de roche. L’inquisition islamiste gagne de plus en plus de terrain ! Imposer à la société, notamment à la frange juvénile, un comportement islamiste était et est toujours leur objectif.

Face à cette campagne, les étudiantes et étudiants de l’université d’Alger, qui défendent farouchement leur liberté, comptent riposter rapidement au rétrécissement inquiétant du champ des libertés.

 

par Mohamed Mouloudj

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1