Suite au verdict de la cour d’appel confirmant son droit à une indemnisation

L’Algérien Lotfi Raïssi à Jack Straw : «Tu n’as plus aucune excuse»

Le Jeune Indépendant 24/05/2008

Suite au verdict de la cour d’appel confirmant son droit à une indemnisation Le pilote algérien Lotfi Raïssi, incarcéré injustement à Londres suite aux attentats du 11 septembre 2001, a affirmé hier que le ministre britannique de la Justice n’avait plus aucune excuse pour reconnaître officiellement l’erreur commise à son encontre par les autorités judiciaires et le préjudice qu’il a subi durant sept ans.

Contacté par téléphone suite au verdict rendu, avant-hier par la cour d’appel confirmant son droit à des compensations, M. Raïssi a souligné au Jeune Indépendant que «M. Jack Straw n’avait désormais plus aucune excuse pour me faire des excuses officielles tant attendues et toujours réclamées».
Le Comité d’appel de la Chambre des Lords, plus haute instance judiciaire du Royaume-Uni, a refusé au ministère britannique de l’Intérieur la possibilité de faire appel du jugement de la cour d’appel qui, mi-février, avait estimé que Lotfi Raïssi, 33 ans, devait pouvoir demander compensation auprès du ministère.

Le pilote algérien avait souligné que ce nouveau verdict confirmait tout l’abus qui a été commis contre lui et tout le préjudice que lui avait fait subir Scotland Yard «en tant qu’Algérien et en tant que pilote innocent qui n’avait aucun lien avec les auteurs des attentats du 11 septembre 2001».
Injustement accusé par le FBI d’avoir entraîné l’un des 18 kamikazes des attentats de New York et de Washington, M. Raïssi avait été arrêté le 21 septembre 2001 à l’aube par Scotland Yard qui avait défoncé la porte de son appartement à Colnbrook (ouest de Londres) et l’avait interpellé en lui pointant un revolver sur la tête.

Emmené nu dans la voiture des policiers, Lotfi Raïssi a été emprisonné pendant cinq mois sous injonction des services de sécurité britanniques avant d’être libéré, les magistrats ayant rejeté l’ensemble des éléments retenus contre lui.
M. Raïssi a revelé au Jeune Indépendant qu’il avait fait l’objet à deux reprises de tentatives d’assassinat dans la prison de haute sécurité de Belmarsh, dans le sud de Londres.

Depuis, il demande des excuses des autorités britanniques, et pourrait obtenir entre 2 et 3 millions de livres de compensation.
Le pilote algérien a toutefois assuré que bien que sa carrière ait été ruinée, il ne fait pas de la compensation financière un souci majeur. Pour lui, «les excuses sont plus importantes étant donné que son nom de famille, sa réputation et son honneur avaient été traînés dans la boue durant cinq mois».

De son côté, Jules Carey, l’avocat de Lotfi Raïssi, a déclaré que maintenant que la cour d’appel a tranché, nous nous attendons à ce que le ministre de la Justice accorde finalement la demande de compensation.  

par Kamel Mansari

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3