Un corps d’armée qui recrute dans 136 pays

 EL WATAN 27/05/2008

Quelles que soient votre origine, votre religion, votre nationalité, quels que soient vos diplômes et niveau scolaire, quelles que soient votre situation familiale ou professionnelle, la Légion étrangère vous offre une nouvelle chance pour une nouvelle vie... Venez rejoindre les 7699 cadres et légionnaires issus de 136 pays différents dont la France pour bâtir un avenir d’exception où ‘‘honneur’’ et ‘‘fidélité’’ sont des valeurs fondamentales. »

Cette annonce sur le site internet de la Légion étrangère attire des candidats des quatre coins du monde, l’Algérie comprise. Pourquoi cet attrait ? Il y a 50 ans les demandes provenaient essentiellement d’Europe. Avec le développement des moyens de communication et des technologies, notamment internet, l’origine géographique des demandes s’est élargie, provenant de 136 pays. Il a été enregistré en 2007 un million de connexions sur le site de la Légion étrangère et 40 000 échanges de courriels. 6200 candidats toutes nationalités confondues se sont présentés dans les différents postes de recrutement implantés sur le territoire français sur lesquels 4000 sont arrivés au centre de sélection d’Aubagne (près de Marseille) et un millier a été finalement immatriculé et incorporé.

10 à 15 Algériens incorporés par an

A ce jour, 5% des légionnaires engagés sont originaires du monde arabe, en général, plus particulièrement du Maghreb. Les Algériens en représentent entre 1 et 1,5% et les Marocains, légèrement plus, 1,7%. En termes de chiffres, les Algériens représentent un total d’une centaine d’engagés sur les 7700 légionnaires qui composent la Légion étrangère.
Le nombre d’Algériens qui se présentent chaque année au centre de sélection d’Aubagne est stable et n’a donc pas connu de poussée significative récente, nous indique-t-on de source autorisée. Entre 10 et 15 sont recrutés annuellement. Ces chiffres ne concernent que les Algériens venus directement d’Algérie, ne sont pas comptabilisés les Français d’origine algérienne ou qui vivent en France avec un titre de séjour. Il y a autant de motivations qu’il y a de légionnaires, dit-on. Toutefois les principales motivations seraient : « Le mythe qui entoure la Légion étrangère », « l’aventure », « le désir de changer de vie », « une déception sentimentale », « pour obtenir la nationalité française », « pour des considérations financières ». Durant ses premières années jusqu’au grade de caporal inclus (soit 2 à 4 ans), le légionnaire est habillé, nourri et logé gratuitement. Son salaire de départ est de 1043 euros. Un légionnaire étranger peut demander la naturalisation française au bout de trois ans de service. Le légionnaire qui ne souhaite pas opter pour la nationalité française peut conserver son statut étranger et peut tout autant rester en France à l’issue de son contrat, dès lors qu’il est en possession d’une carte de résident.
La moyenne d’âge des engagés est de 23 ans et 6 mois. « Toute la difficulté est d’homogénéiser tous ces hommes porteurs de cultures, de langues, de religions différentes. C’est un vrai challenge. A la Légion étrangère ils sont appelés à servir des valeurs intemporelles et universelles », nous dit-on. La connaissance de la langue française n’est pas un critère de sélection, puisque 70% des candidats retenus ne parlent pas français, toutefois l’apprentissage du français est inclus dans tout leur parcours de formation. Le critère de sélection essentiel c’est surtout la réussite aux tests psychotechniques qui font appel à la logique et à l’intelligence du candidat.

Une sélection pointue

Dans la vie quotidienne du légionnaire, concernant la pratique et les mœurs religieuses, il n’y a pas de mesures particulières. Les mêmes règles s’imposent à tous. La pratique religieuse reste d’ordre strictement personnel et privé. Le parcours du candidat se compose de deux phases : la sélection, très pointue, qui dure entre 2 à 3 semaines, puis la formation qui s’étend sur 4 mois. La présélection qui suit la phase d’information du candidat sur le recrutement se compose d’un entretien de motivation, d’une visite médicale initiale et de la signature du contrat d’engagement de cinq ans. La sélection proprement dite se compose de tests psychotechniques, d’une visite médicale approfondie, de tests sportifs, d’entretiens de motivation et de sécurité, de tests de personnalité (complémentaires des tests psychotechniques). Le candidat retenu par la commission d’engagement se voit remettre son contrat d’engagement de cinq ans et est incorporé. Son instruction se déroule au 4e Régiment étranger.
 

par Nadjia Bouzeghrane

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1