L’attaque terroriste a fait plusieurs morts, dont un français, et deux blessés

EL WATAN 09/06/2008 L’attaque terroriste a fait plusieurs morts, dont un français, et deux blessés

Double attentat à la bombe à Boumerdès

Décidément, Al Qaïda Maghreb n’en finit pas de frapper dans la wilaya de Boumerdès et d’endeuiller des familles entières. Hier, c’est la localité de Beni Amrane, située à 25 km au sud-est du chef-lieu de la wilaya, qui a été secouée par un double attentat à la bombe.

C’est un convoi de l’entreprise française Razel, escorté par les forces de sécurité, qui a été attaqué. Le bilan de cet énième attentat, le deuxième qui vise Razel depuis septembre 2007, est lourd : 2 morts et 2 blessés, selon des témoins oculaires et certaines sources locales. Le responsable de Razel, en charge de la réfection du tunnel ferroviaire de Amale, au niveau des gorges de Lakhdaria (ex-Palestro), endommagé suite à un télescopage de deux trains en février dernier, et son chauffeur sont morts sur le coup suite à une première explosion. Pierre Novac, 70 ans, et Sid Samir, un Algérien originaire de Lakhdaria, sont décédés dans leur véhicule (une Renault Mégane) sérieusement endommagé par la bombe. Le bilan est confirmé par des sources sécuritaires et hospitalières. D’autres sources parlent de 13 morts, dont 8 gendarmes, 2 Français et 3 pompiers. Mais l’information n’a été ni vérifiée ni confirmée. La première explosion s’est produite à 17h10, selon des témoins oculaires.

La bombe a été placée sur le côté droit de la RN5 en allant vers Alger, non loin de la gare ferroviaire. Elle a été actionnée à distance juste à l’arrivée du convoi au niveau de l’endroit piégé. C’est celle-là qui tuera les deux employés de Razel. Un quart d’heure plus tard, lorsque les secours ont commencé à s’organiser et que l’armée arrivait sur les lieux à partir d’une caserne située à quelques centaines de mètres de là, une autre bombe, de moindre intensité, a explosé de l’autre côté de la route, à proximité du cimetière des martyrs. Celle-ci a blessé un militaire et un élément de la Protection civile. Le secouriste a été grièvement atteint tandis que le soldat ne sera même pas évacué vu que ses blessures sont très légères. A notre arrivée sur les lieux près de 20 minutes après la première explosion, et après 5 minutes de la deuxième, les morts n’étaient pas encore retirés du véhicule. Nous avons assisté à leur transfert vers l’hôpital de Thénia. Sur place, nous avons aussi pu constater que les forces de sécurité ont dégagé un colis suspect. Il s’agirait d’un autre engin mortel. Cet attentat a provoqué un énorme embouteillage sur la route de l’Est qui a duré jusqu’à 19h environ. Pour rappel, l’entreprise Razel avait été visée par un attentat terroriste le 21 septembre 2007. C’était un attentat kamikaze à Koudiet Asaserdoune, dans la commune de Lakhdaria, située à 80 km à l’est de la capitale. Cet attentat avait engendré 8 blessés, dont 3 étrangers (2 Français et 1 Italien) ainsi que leur chauffeur et 5 gendarmes qui les accompagnaient.

Un attentat revendiqué juste après par Al Qaïda Maghreb par le biais d’un communiqué diffusé sur internet. Celui d’hier à Beni Amrane s’inscrit dans la même logique, celle visant à dissuader les étrangers de travailler en Algérie. Il coïncide avec le lancement de la Foire internationale d’Alger. Ce qui s’inscrit dans la stratégie de cette organisation criminelle d’imprimer un impact médiatique à une large échelle à ses actes terroristes.
 

par B. Smaïl, K.O.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1