Issad Rebrab dénonce le blocage du rachat d’El Khabar, charge le pouvoir (Vidéo)

Issad Rebrab dénonce le blocage du rachat d’El Khabar, charge le pouvoirIssad Rebrab ne compte pas baisser les bras. Pour la deuxième fois aujourd’hui, le patron de Cevital s’est exprimé sur l’affaire El Khabar qui sera examinée par la justice demain mercredi 4 avril. « Nous l’avons acheté en toute transparence. Du point de vue de la loi, on n’a aucun problème. Maintenant, est-ce qu’on va appliquer la loi dans notre pays ? C’est le point d’interrogation. S’ils ne bafouent pas la justice, on est serein. Si c’est le fait du prince, on va se battre », a-t-il affirmé, ce mardi 3 mai, dans une déclaration à la chaîne de télévision Berbère TV.

Le PDG du groupe Cevital a assuré que la transaction a eu lieu dans la transparence et la « légalité absolue ». « Au départ, le ministre de la Communication n’avait absolument rien dit. Une fois l’acte est passé, enregistré et les droits ont été payés, il a fait ressortir l’article 25 (…) avant de ressortir l’article 17 », a-t-il rappelé en expliquant que ces deux articles du code de l’information ne peuvent être appliqués sur l’opération du rachat d’un certain nombre d’actions par Ness Prod, qui est une filiale de Cevital. Issad Rebrab insiste : « El Khabar n’a pas changé de propriétaire. Ness Prod n’a acheté qu’une partie des actions du groupe El Khabar qui est composé de six ou sept filiales ».

« Je suis habitué aux embûches »

Interrogé sur les raisons à l’origine du blocage dont fait l’objet un certain nombre de ces projets, Issad Rebrab dit être « habitué à leurs embûches » et « à leur acharnement ». Dans sa déclaration, le patron de Cevital insiste : « Nous allons continuer à nous battre ».

« Ils ont essayé de nous bloquer plusieurs projets industriels qui auraient pu participer à la création d’emplois et de richesses en Algérie », citant notamment le projet « Cap Djinet qui aurait pu faire passer notre pays du stade d’importateur au stade d’exportateur dans plusieurs secteurs et faire dégager plus de 35 milliards d’exportations hors hydrocarbures et créer près d’un million d’emplois », a-t-il assuré.

Issad Rebrab a affirmé qu’il continuerait à essayer à « participer à la construction du pays et à créer des emplois » et cela « malgré tous les blocages ».

Le PDG du groupe Cevital accuse le pouvoir de régionalisme. « S’agit-il d’anti-kabylisme ? », demande le journaliste. « Exactement », a-t-il répondu. « Je ne suis pas de leur clan et comme je ne suis pas de leur région, que j’aime mon indépendance, que je suis un électron libre, ça ne leur plaît pas », répond-il.

« Ils ont peur pour leur pouvoir et ils se disent si ce bonhomme continue à progresser il risque de prendre le pouvoir. Ils essaient de bloquer toute personne qui essaie d’émerger », a-t-il lâché.

TSA

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3