Question de la semaine : Maison Matoub, patrimoine local ?

Question de la semaine : Maison Matoub, patrimoine local ?Le 14 avril dernier, la veuve Nadia Matoub a décidé de sortir de son silence. Elle s’est officiellement opposée à la proposition de classement de la maison de son défunt mari Lounès Matoub comme «bien culturel local».

Dans une lettre dont la direction de la culture de Tizi ouzou a affirmé avoir accusé réception, Nadia Matoub s’y oppose catégoriquement. «Je tiens à affirmer ma position quant à ce projet. Je refuse que notre demeure soit  classée patrimoine culturel de l’Etat algérien. J’insiste sur le fait qu’une telle initiative constituerait une offense à son combat et une trahison des idéaux qu’il a toujours défendus au péril de sa vie», a-t-elle expliqué dans sa lettre rendue publique.

Et d’ajouter : «Je pense qu’il est inutile de continuer sur cette voie, car en ma qualité d’ayant droit, je m’y oppose catégoriquement.» Où en est le dossier ? De son côté, Nabila Goumeziane, directrice de la culture à Tizi Ouzou, affirme que pour le moment aucune décision n’a été prise et aucune démarche n’a été entreprise. «Aucune démarche n’est en cours», explique la responsable à El Watan Week-end. Autrement dit, le dossier n’est pas encore tranché concernant cette maison sise à Taourirt Moussa à Beni Douala.

Dans sa lettre remise quelque temps après l’annonce officielle de cette démarche par la même direction, la veuve Matoub a  tenu à préciser dans son document : «Je ne manquerais pas d’user de tous les moyens légaux pour empêcher la réalisation et la concrétisation de cette action.» A noter aussi que Nadia Matoub est restée dans l’ombre depuis l’assassinat du chanteur Lounès Matoub. Affaire à suivre…
 

EL WATAN

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3