Il implique des chefs d’État et des personnalités : le plus grand scandale d’évasion fiscale du monde mis à jour

Il implique des chefs d’État et des personnalités : le plus grand scandale d’évasion fiscale du monde mis à jourL’on se souvient des Swiss leaks, UBS leaks ou Offshore leaks… Ces différents scandales qui ont secoué les sphères financières et politiques du monde ne pèsent rien face à l’ampleur des révélations des « Panama Papers » annoncées ce dimanche 3 avril.

Menée durant une année par le International consortium of investigative journalists (ICIJ) en partenariat avec 107 médias, 378 journalistes dans 77 pays du monde, l’enquête, expose au grand jour un pan entier des méandres de la finance mondiale et des paradis fiscaux, en particulier au Panama.

Poutine, Messi et Platini impliqués

Les médias impliqués promettent de publier, à partir de ce dimanche 3 avril et durant toute la semaine, des informations impliquant 128 responsables politiques, 12 chefs d’États ou de gouvernement (dont 6 en exercice), 29 personnes du classement Forbes des 500 personnes les plus riches du monde ou simple citoyens lambda.

Des personnalités du football comme Michel Platini, la star argentine du FC Barcelone Lionel Messi et d’autres figurent parmi les personnes impliquées.

Il en est de même pour le président russe Vladimir Poutine, à travers son entourage, dont des amis proches. Le premier ministre islandais en exercice, le roi d’Arabie Saoudite ou le président ukrainien figurent également parmi les noms cités par le quotidien belge Le Soir.

Une quantité de données sans précédent

« 1 500 fois Wikileaks » : c’est ainsi que le quotidien français Le Monde qualifie le volume d’informations. 2 600 gigaoctets de données reliées au Panama Papers, contre « seulement » 260GO (10 fois moins) pour le dernier scandale similaire en date, Offshore Leaks. Des données qui permettent, selon la même source, d’établir une cartographie précise d’une partie du « côté obscur » de la finance.

Pour l’heure, l’Algérie ne figure pas parmi les pays concernés, mais les révélations prévues durant la semaine pourraient impliquer des citoyens algériens. Le quotidien français promet « des révélations spécifiques (…) sur le milieu bancaire, le continent africain et la Chine (…) au fil de la semaine. »

Comprendre le scandale

Au centre de prête-noms, de sociétés écrans et de détournement fiscaux, un seul nom revient avec insistance : Mossack Fonseca, un cabinet panaméen spécialisé dans la domiciliation de sociétés offshore. Il s’agit de 11,5 millions de fichiers qui remontent à 1977 (jusqu’à 2015).

Ces documents concernent des milliers de personnes, de tous les horizons, ayant recouru à des montages financiers opaques, illégaux dans des paradis fiscaux à travers le monde, afin de dissimuler leurs actifs. À suivre.

TSA

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31