Alain Juppé en meeting à Alger : « Les binationaux sont une passerelle entre nos deux pays »

Alain Juppé en meeting à Alger : « Les binationaux sont une passerelle entre nos deux pays »Pour son premier meeting électoral à l’étranger, Alain Juppé a choisi Alger. Ce soir, à l’Aurassi, devant une salle composée de binationaux, d’expatriés français et d’Algériens, le candidat à la primaire du parti Les Républicains a réitéré « sa ferme détermination à définir un partenariat actif » entre l’Algérie et la France.

Diaspora, terrorisme et économie

À la tribune, Alain Juppé a parlé de la nécessité de mettre en place un partenariat « stratégique » dans les domaines sécuritaire, économique et humain. « L’Algérie est au centre de cet arc de crise qui va du Maghreb à l’Afghanistan », a-t-il expliqué, en référence à la menace terroriste face à laquelle un élargissement de la « coopération » est, selon lui, une nécessité.

Le maire de Bordeaux, qui a débuté sa visite de trois jours en Algérie par la ville d’Oran, a également rappelé son ambition de développer les relations économiques entre les deux pays. « En France, nous avons une croissance économique atone […] il faut que nos PME se développent à l’exportation. Du côté algérien, l’économie est fragilisée par la baisse des prix des hydrocarbures. L’Algérie a besoin d’investissements étrangers pour diversifier son économie », a-t-il expliqué, en citant Renault et la prochaine installation d’une usine Peugeot dans le pays.

« Les binationaux sont une passerelle entre nos deux pays »

Lors de son discours, Alain Juppé a fait un appel du pied aux binationaux Franco-Algériens qui constituent selon lui une « passerelle » entre les deux pays. « La France est riche de sa diversité », a ajouté l’ancien ministre en ponctuant ses propos de références à Jacques Chirac.

Au sujet de la déchéance de nationalité, débat qui agite toujours la scène politique française, il a rappelé la portée « purement symbolique » de cette mesure qu’il estime être d’une « efficacité zéro ».

Le candidat aux primaires de la droite qui se tiendront en novembre 2016, veut mobiliser un maximum d’électeurs pour les prochaines échéances. Pour « apaiser, rassembler et réformer », le favori des sondages, compte notamment sur la jeunesse, « principale richesse de la France ».

Alain Juppé a également détaillé certaines mesures en direction des entreprises, à savoir la fin des 35 heures et la simplification du Code du travail afin de « rendre la liberté de négociations aux entreprises » et lutter contre le chômage.

Demain mardi, Alain Juppé achèvera sa visite en Algérie par une série de rencontres avec les responsables algériens, dont le premier ministre, Abdelmalek Sellal, et très probablement le président Abdelaziz Bouteflika.

TSA

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5