Il s’est éteint avant hier à Paris

La Depeche de Kabylie 16/06/2008

Il s’est éteint avant hier à Paris
Saïd Hammimi n’est plus

Saïd Hammimi est décédé, avant-hier soir à son domicile parisien, d’un foudroyant arrêt cardiaque.
Un décès d’autant plus foudroyant qu’il venait, selon son frère Azziz, joint hier par téléphone, de subir un checkup médical qui n’avait rien décelé d’anormal. Une autopsie sera pratiquée sur le corps du défunt avant son rapatriement au pays, apprend-on de même source. Les funérailles ne seront probablement organisées qu’en fin de semaine.

 

Natif d’Akbou; l’ancien international de football fêtait, le 7 mai dernier; son 48e anniversaire. Dans cette ville de la vallée de la Soummam où le football reste roi, la nouvelle funèbre aura vite fait le tour des chaumières pour produire une immense affliction. Installé depuis longtemps en France, “Poupouh,” surnom par lequel tout le monde a fini par l’appeler, faisant de régulières incursions au patelin à la grande joie de ses nombreux amis et fans. Homme affable, il était intarissable sur tout ce qui a trait au football. Il avait fait ses classes dans le club local avant de rejoindre la France où il embrassera une carrière de footballeur professionnel. Il avait joué notamment à Berst, Angoulême, Cuiseaux et Clermont.

Il a été sélectionné plusieurs fois en équipe nationale. Pour la CAN 2000, il était sur le banc comme adjoint de Nacer Sendjak lors de la phase finale organisée conjointement par le Nigeria et le Ghana. Alors que personne ne donnait cher de la peau des Fennecs, ceux-ci réussissent, à la surprise générale, à passer le 1er tour pour enfin s’incliner honorablement face aux Lions indomptables.
 

par M. B.

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1