Ourida Chouaki, militante des droits de la femme, n’est plus

Ourida Chouaki, militante des droits de la femme, n’est plusOurida Chouaki, l’infatigable militante des droits de la femme, est décédée, ce vendredi 14 août, à l’hôpital de Beni Messous à Alger à l’âge de 60 ans, a-t-on appris de ses proches.

Présidente de l’association Tarwa n’Fadhma n’Soumer, Ourida Chouaki était « partie prenante de toutes les luttes démocratiques et féministes en Algérie », témoigne Cherifa Kheddar, présidente de l’association des victimes du terrorisme Djazaïrona.

Membre du collectif constitué contre le code de la famille, « 20 ans, Barakat », Ourida Chouaki « était en train de préparer la marche mondiale des femmes contre la pauvreté et les inégalités qui aura lieu à Marseille et à laquelle une délégation de femmes algériennes devrait prendre part », ajoute-t-elle.

La défunte était enseignante de physique à l’université de Bab Ezzouar. Son frère, Salah Chouaki, inspecteur général de l’Éducation et cadre du mouvement Ettahadi (ex-PAGS), avait été assassiné par les terroristes dans les années 1990.

TSA  

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3