Montréal : deux Algériens meurent en sauvant un enfant de la noyade

Montréal : deux Algériens meurent en sauvant un enfant de la noyadeLes corps des deux victimes repêchés dans la rivière Ouareau.

Un père et son ami sont morts le week-end dernier en tentant de sauver le fils du premier d’une noyade certaine dans le parc des Chutes-Dorwin à 75 kilomètres au nord de Montréal.

Les corps de Nouali Benaissa, 50 ans, et Blaha Meloua, 53 ans, tous deux originaires de l’Ouest algérien ont été repêchés dans la rivière Ouareau chacun leur tour, dimanche et lundi.

Profitant du beau temps, les deux familles sont allées pique-niquer à côté des chutes. Échappant à la vigilance des adultes, et pour une raison inconnue, l’enfant de 5 ans se retrouve dans l’eau à cet endroit où la baignade est interdite. Nouali Benaissa saute le premier pour sauver le fils de son ami. Il réussit à l’arracher au torrent après une lutte contre le courant très puissant.  Il est lui-même pris dans le tourbillon et c’est à ce moment que le père de l’enfant, Blaha Meloua, plonge pour les secourir.

La suite est dramatique. Les deux hommes se noient sous le regard horrifié de leurs femmes et des enfants présents. L’arrivée rapide des secours a permis de sauver l’enfant mais malheureusement  le décès de Nouali Benaissa a été constaté à l’hôpital et le corps de Blaha Meloua n’a été retrouvé que le lendemain.

Ce dernier a immigré au Canada il y a 6 ans après avoir vécu à Chicago aux États-unis, selon des informations recueillies auprès de ses amis.
Il a travaillé comme chauffeur de taxi avant de suivre une formation dans la construction et la rénovation (plomberie, électricité...) il y a une année. Il était père de deux enfants, un garçon et une fille.Nouali Benaissa a lui aussi vécu aux Etats-Unis avant de s’installer au Canada. Architecte de formation, il a travaillé dans l’inspection des constructions pour la ville de Montréal.

Les deux familles habitaient dans le quartier de Saint-Léonard à Montréal.

Rapatriement des corps

Une collecte vient d’être lancée  par l’association Le Centre culturel algérien (http://www.ccacanada.org/evenements/action-de-solidarite-levee-de-fonds-au-profit-des-familles-des-defunts-morts-par-noyade). L’argent collecté servira à couvrir les frais des pompes funèbres (le centre ICQ) ainsi que le transport des corps et des familles vers l’Algérie.

L’État algérien ne prend pas en charge les rapatriements de corps de ses citoyens décédés à l’étranger et ce bien que la loi de finances 2015 avait prévu un fonds spécial à cet effet. Mais en l’absence de décret exécutif, elle est en stand by.

Tout semble indiquer aussi que cette disposition de la loi ne sera jamais appliquée. On se rappelle que le gouvernement avait été piégé par le député FLN de l’émigration (Canada, les Amérique et l’Europe hors France) Noureddine Belmeddah qui avait introduit un amendement accepté et voté par les autres députés.

A noter que le rapatriement des corps n’est pas systématique. D’autres immigrants algériens préfèrent enterrer leurs morts au Canada à l’image de ce que promeut l’Association de la Sépulture Musulmane du Québec.
 
El Watan    

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5