Plusieurs hauts responsables de la FIFA arrêtés pour corruption

Plusieurs hauts responsables de la FIFA arrêtés pour corruptionPlusieurs hauts responsables de la FIFA, soupçonnés de corruption, ont été arrêtés par la police suisse, tôt ce mercredi 27 mai à Zurich, rapportent plusieurs médias étrangers.

Ces arrestations ont été effectuées à la demande de la justice américaine qui les soupçonne d’avoir accepté « depuis le début des années 1990, des pots-de-vin et des commissions d’un montant de plusieurs millions de dollars », précise l’Office fédéral de la justice suisse (OFJ), dans un communiqué.

Le président de la FIFA, Sepp Blatter, ne fait pas partie des personnes arrêtées.

Cette vaste opération a eu lieu dans un grand hôtel de Zurich. Des dirigeants de la plus haute instance du football ont été interpellés dans leurs chambres, alors qu’ils s’apprêtaient à assister à l’assemblée annuelle de la Fédération internationale de football. De lourdes charges pèsent sur eux, notamment pour des opérations de blanchiment d’argent, de racket et de nombreux détournements de fonds commis sur les vingt dernières années. Ils devront également s’expliquer sur les conditions d’attribution des Coupe du monde 2018 et 2022, mais aussi sur des contrats de marketing et de droits de retransmission TV passés dans l’opacité la plus totale.

Parmi les suspects inculpés, on retrouve Jeffrey Webb, le président de la Confédération d’Amérique du Nord, d’Amérique centrale et des Caraïbes (CONCACAF) et vice-président du Comité exécutif, Eugenio Figueredo, également membre du Comité exécutif, ou encore Jack Warner (Trinité-et-Tobago), soupçonné de nombreuses violations éthiques.

« Ce système avait trop duré. Nous sommes frappés par sa puissance et par le fait qu’il touche toutes les parties de la FIFA. On est là dans un cas de corruption institutionnalisée », a déclaré l’un des enquêteurs sur place.

Un coup de filet spectaculaire qui intervient 48h seulement avant les élections du président de la FIFA dans lesquelles Sepp Blatter postule pour un cinquième mandat. À présent, c’est toute l’institution qui risque de s’écrouler. D’autres têtes risquent de tomber dans les jours, voire dans les heures à venir. Il faut savoir que de nombreux soupçons de corruption ont pesé sur les dirigeants de la FIFA par le passé, mais cette fois, il semble que les autorités, notamment américaines, soient passées à l’action.

TSA  

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5