Fréha : Il n’a pu bénéficier d’une prise en charge à l’étranger

Le petit Amar est décédé hier

Fréha : Il n’a pu bénéficier d’une prise en charge à l’étranger
Le petit Amar est décédé hierLe petit Amar, atteint d’une leucémie aiguë et pour lequel une large opération de collecte d’argent et une grande mobilisation ont eu lieu à Tizi-Ouzou, est décédé hier matin. La maladie a eu raison de lui avant que la somme requise pour une prise en charge à l’étranger n’ait pu être réunie. Après l’appel à la solidarité et l’écho qu’il a rencontré auprès de la population de Tizi-Ouzou, une lueur d’espoir de voir le petit Amar Hassaine guérir s’est dessinée pour ses parents. Mais la volonté de Dieu en a voulu autrement. Hier matin, et après un long combat contre la maladie, Amar, qui n’était âgé que de 11 ans, a rendu l’âme. C’est ce que nous avons appris hier d’un membre du comité de village Adjerar. La nouvelle fut accueillie avec une grande tristesse par tous ceux qui ont participé de près ou de loin à l’opération de solidarité qui avait pour but de permettre à Amar de bénéficier d’une prise en charge à l’étranger. Une prise en charge indispensable pour tenter de soigner le petit garçon d’une leucémie aiguë lymphoblastique du sang (LALT type2) qui le clouait au lit au CHU Nedir Mohamed de Tizi-Ouzou.

Il y a quelques semaines en effet, le comité du village Adjerar, avec le soutien du P/APC de Fréha, avait pris les devants pour porter secours au jeune malade. Un appel urgent aux dons avait été lancé à l’adresse des citoyennes et citoyens bienfaiteurs et à toutes les âmes charitables, afin de contribuer à la prise en charge financière des soins nécessaires au petit Amar Hassaine. Des quêtes ont été organisées par des jeunes de la région sur les routes et dans les lieux publics. Une manière de sensibiliser la population afin que chacun contribue comme il peut. Mais l’état de santé d’Amar s’est malheureusement dégradé, avant de pouvoir bénéficier de la prise en charge en France. Pour rappel, le coût de la prise en charge a été évalué, suivant le devis estimatif établi par le groupe hospitalier Robert Debré à Paris, à plus de 387 000 euros, soit l’équivalent de 60 millions de dinars algériens. Selon le même membre du comité qui nous a fait part de la triste nouvelle, la somme récolté est plus de 50 millions de dinars.

 T. Ch.

La Dépêche de Kabylie  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3