Alger : La marche anti gaz de schiste fortement réprimée

Des forces anti-émeutes ont été fortement déployées ce mardi 24 févier dès la première heure aux alentours de la Grande Poste à Alger, lieu ou "des leaders de l’opposition" ont prévu la tenue d’un rassemblement pour dénoncer l’exploitation du gaz de schiste.

À l’heure ou nous mettons en ligne,  une cinquante d’arrestation est comptabilisée dans les rangs des manifestants, selon les organisateurs.  Les policiers font tout pour disperser la foule.

Les principaux leaders de la Coordination nationale pour les Libertés et la Transition Démocratique (CNLDT), à savoir Sofiane Djilali, Abderrezak Mokri, Ali Benflis et Mohsen Belabès sont présents à la manifestation.

Entre 30 et 40 milles policiers seraient mobilisés  par les autorités pour réprimer la marche du 24 février organisée par l’opposition, selon Sofiane Djilali de Jil Jadid.

El Watan    

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3