L’ONG française a envoyé du matériel paramédical pour handicapés


“Elan du cœur” dénonce le “détournement” de ses dons
“Elan du cœur” dénonce le “détournement” de ses donsPas moins de quatre conteneurs de matériel destiné aux personnes à mobilité réduite de Mekla ont été détournés par l’association Espoir de Mekla.

L’ONG française Élan du Cœur a animé hier un point de presse, à la médiathèque Amusnaw de Tizi Ouzou, durant lequel elle a levé le voile  sur la gestion douteuse de quatre conteneurs de matériel paramédical destiné aux personnes à mobilité réduite de la localité de Mekla, dans la wilaya de Tizi Ouzou, et remis à l’association Espoir de Mekla censée distribuer le matériel aux handicapés de la région.
La conférence a été animée, notamment, par la présidente de l’association Élan du cœur, Mme Josée Bouquin, de représentants associatifs et des droits de l’Homme, et de Mme Moula Ouzna, élue à l’APW de Tizi Ouzou.
Mme Josée Bouquin a, d’emblée, confirmé le dépôt d’une plainte auprès de la sûreté de daïra de Mekla contre le président de l’association Espoir de Mekla. “Nous avons la confirmation, après une enquête menée sur le terrain, qu’une partie du matériel destiné aux handicapés de Mekla n’est pas parvenue à destination. Il est de notre droit et de notre devoir de nous demander pourquoi ces personnes à mobilité réduite n’ont pas reçu nos dons. Pourquoi M. Gana a préféré stocker du matériel paramédical dont certains produits sont périmés depuis des années, et ce, jusqu’à sa détérioration, au lieu de le remettre aux concernés et aux structures de santé de la wilaya, à l’exemple des couveuses qui auraient pu servir les maternités”, a souligné Mme Bouquin qui dit “faire confiance aux autorités algériennes, à la justice et aux services de sécurité afin de tirer l’affaire au clair”.
Elle affirme, par ailleurs, qu’elle a pu, avec l’aide des autorités locales et des services de sécurité, récupérer un peu du matériel en question, dont des couveuses qui ont été immédiatement remises à des structures de santé.  
De son côté Mme Moula, élue à l’APW de Tizi Ouzou, a dénoncé le sort réservé au centre de rééducation pour les handicapés de Mekla, réceptionné en 2012, devenu une propriété “privée”, par le président de l’association Espoir de
Mekla, qu’elle accuse d’utiliser dans un but “lucratif”.
“Le centre est transformé en un lieu de loisirs pour enfants. Ces derniers déboursent même, 150 DA la séance, contre 200 DA chez les adultes, pour des activités sportives dans l’établissement. Un vrai commerce ! C’est un bassin de rééducation pour handicapés moteurs de Mekla, et non une piscine. Il est exploité de manière lucrative, ce qui est scandaleux, alors que les pauvres handicapés sont marginalisés. On doit mettre fin à ces agissements”, a encore affirmé Mme Moula, et de revenir sur l’aide de l’ONG française : “Ce matériel doit être récupéré et remis aux handicapés. Leurs familles ont témoigné qu’elles n’ont rien reçu de l’association Espoir de Mekla, contrairement à ce qui a été
déclaré.”
Par ailleurs, l’ONG Élan du cœur a estimé le coût global des dons acheminés, entre 2008 et 2012, dans les quatre conteneurs à plusieurs millions de dinars.  Les dons chargés dans les quatre conteneurs sont évalués, respectivement et approximativement, à 20 780 euros, 22 581 euros, 36 281 euros et le quatrième à environ 9 734 euros.
À signaler que parmi ce matériel, on compte28 fauteuils roulants, 80 poussettes, 22 matelas anti-escarres, 30 lits semi-médicalisés, 3 chariots semi-médicalisés, 10 déambulateurs, 4 fauteuils de relaxation…  

K. T

Liberté  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31