France – Des préfectures accusées de bloquer les étudiants algériens


L’Union des Etudiants Algériens de France (UEAF) appelle à un rassemblement jeudi 5 février devant la préfecture de Seine-Saint-Denis. Les services préfectoraux du 93 sont mis en cause depuis plusieurs semaines par l’UEAF et l’UNEF (un syndicat étudiant français) dans le blocage administratif vécu par les étudiants algériens dépendant de cette préfecture. Mais la Seine-Saint-Denis ne serait pas la seule concernée. Des cas de blocages sont signalés à Paris également.

Des OQTF prononcées par le Préfet

Le contingent des étudiants algériens en France représente la troisième nationalité étrangère en nombre avec plus de 22 000 personnes. Si l’Hexagone reste donc une des destinations privilégiées pour gagner en compétences, la situation de certains concitoyens peut vite devenir problématique. Le point de discorde principal concerne le changement de statut d’ « étudiant » à « salarié ». Les étudiants algériens dépendant de la préfecture du 93 et qui en font la demande sont systématiquement refoulés.

Contacté par TSA, Billal Latbi, Secrétaire Général de l’UEAF, indique qu’il y a deux sortes de cas. Ceux à qui on a refusé la possibilité de déposer leur dossier de changement de situation en déclinant leurs demandes de rendez-vous, cela concerne plus d’un millier de personnes. Puis ceux qui se sont retrouvés face à une Obligation de Quitter le Territoire Français (OQTF). Ces dernier cas représentent une centaine de dossiers dont une dizaine est gérée par le syndicat étudiant. L’UEAF a bien envoyé un courrier, dès novembre, afin d’interpeller la préfecture, le ministère de l’Intérieur et le ministère de l’Education nationale et de l’Enseignement supérieur français mais la demande est restée lettre morte.

Billal Latbi indique également que beaucoup d’étudiants ne se sont pas manifestés car « ils n’ont pas conscience de leurs droits », avant d’ajouter que «ce problème de changement de statut concerne uniquement les étudiants algériens ».

La préfecture reste inflexible

« Le motif invoqué est qu’ils ne sont pas titulaires du visa correspondant au titre de séjour demandé (salarié ou commerçant). Un critère impossible à remplir étant donné qu’ils sont arrivés en France avec un visa étudiant», explique l’UEAF. L’Union demande donc un retour au changement de statut, la régularisation des étudiants soumis à une OQTF et la régularisation des étudiants sans papiers.

TSA 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3