Importations – Les douanes s’alarment de l’ampleur des surfacturations

Les douanes s’alarment de l’ampleur des surfacturations« Le phénomène de la surfacturation concerne l’ensemble des secteurs d’activité, liés au commerce extérieur », a reconnu, ce mercredi 21 janvier, Benammar Regue, directeur du contrôle à posteriori auprès de la Direction générale des douanes.

Les importateurs véreux n’hésitent pas à utiliser des registres de commerce prête-nom pour importer des marchandises à des prix très élevés mais, en réalité, sans valeur réelle et qu’ils abandonnent ensuite dans les enceintes portuaires, a-t-il dit à l’agence APS.

« Dans un grand nombre de conteneurs abandonnés, ouverts par nos services, nous découvrons du sable, du parpaing et des machines usagées destinées à la casse, et pour lesquels des sommes importantes de devises ont été transférées vers l’étranger au titre du paiement de ces importations », a-t-il admis, confirmant des informations publiées le 14 janvier par TSA.

Dans ce contexte, les douanes ont décidé de renforcer leurs contrôles. Les douaniers devront procéder à l’ouverture systématique des conteneurs dont l’entreposage au niveau des ports et des ports secs a dépassé le délai légal de deux mois et 21 jours, a précisé M. Regue.

Dans un premier temps, les contrôles vont cibler les gros importateurs. Le contrôle douanier en matière de conformité des opérations d’importation à la législation de change sera renforcé pour les entreprises privées qui importent des produits agroalimentaires, des médicaments, des véhicules, des matières premières et des logiciels, précisé M. Regue.

TSA     

 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5