Yennayer 2965 : les mouvements pour "l’autonomie de la Kabylie et du M’zab" marchent à Tizi Ouzou

 Répondant à l’appel du mouvement pour l’autonomie de la Kabylie (Mak), plus d’un millier de personnes ont marché à Tizi Ouzou ce lundi 12 janvier 2015, correspondant au 1er yennayer 2965, nouvel an amazigh.

les mouvements pour

De nombreux militants du Mouvement pour l’autonomie du M’zab (Mam) venus de Ghardaïa, à leur tête le Dr Kamel Eddine Fekhar, militant des droits de l’Homme, ont pris part à cette marche pacifique. Celle-ci, entamée sous l’œil vigilant de nombreux policiers en civil, s’est ébranlée depuis l’université Mouloud Mammeri en empruntant la rue Lamali, puis l’artère Abane Ramdane pour prendre fin au niveau du jet d’eau du centre-ville où il a été procédé à des prises de paroles.

Des slogans hostiles au pouvoir ont été scandés, le long de l’itinéraire, par les marcheurs, à leur tête Bouaziz Aït Chebib, le président du MAK, Hocine Azem, chargé des relations extérieures du même mouvement, ainsi que de vieux militants, à l’exemple de Saïd Laïmchi, Ahcene Chérifi, ainsi que par le chef de la délégation de Ghardaïa, le Dr Kamel Eddine Fekhar.

Les marcheurs ont déployé également des banderoles avec des mots d’ordre revendiquant «l’autodétermination» de la Kabylie, l’autonomie du M’zab (Ghardaïa), les libertés individuelles, de penser, d’expression et la démocratie.

Des portraits de Bennaï Ouali, Amar Ould Hamouda, du mouvement national et militants de l’identité algérienne, tués par le FLN au milieu des années 1950, de Matoub Lounes, le chanteur kabyle assassiné en juin 1998, de Ameziane M’henni, le fils du président du GPK, assassiné en juin 2004 en France, de Mustapha Ourrad, le correcteur à la revue satirique française, Charlie Hebdo, assassiné en compagnie de ses collègues la semaine dernière à Paris, ont été également déployés tout au long de la marche en hommage à leurs mémoires.

Un des militants du Mak, handicapé, participant à la marche avec son fauteuil roulant, déployait une pancarte sur laquelle il souligne «Je suis Matoub, je suis Djaout, je suis Ourrad, je suis Charlie… ».

Au cours des prises de paroles le collectif de dirigeants de ces mouvements ont exprimé leur joie de voir autant de monde participer à cette marche en leur exprimant les vœux du nouvel an amazigh 2965, en affirmant «œuvrer sans cesse pour l’instauration du 1er Yennayer comme journée chômée et payée à travers toute Tamazgha, de la Kabylie jusqu’aux Iles Canaries».
 
Salah Yermèche

El Watan

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3