2e Journées internationales de neurologie de Tlemcen


30 000 cas d'AVC par an en Algérie : les spécialistes tirent la sonnette d'alarme

Les deuxièmes Journées internationales neurologiques qu'a abritées l'auditorium de la faculté de médecine Tlemcen vendredi et samedi ont permis de mettre en avant les défis majeurs auxquels sont confrontés les pays face à l'évolution des maladies neurologiques et aux personnes atteintes d'AVC, d’Alzheimer,  de sclérose en plaque et autres accidents cardiovasculaires.
C'est autour du développement et du maintien des services et d'accès aux soins de qualité pour ces pathologies, dites sévères, que les spécialistes ont tenté, dans leurs différentes interventions, d'élaborer une nouvelle approche dans la prise en charge de ce type de maladies dont «les premières heures sont les plus déterminantes et vitales pour la survie du malade», ont-ils affirmé unanimement, car selon eux, «il est enregistré annuellement en Algérie plus 30 000 cas d'AVC, dont 26% meurent à défaut d'une réelle prise en charge médicale spécialisée, ce qui est alarmant».

Il a été proposé, lors des débats, la mise en place au niveau des  urgences médico-chirurgicales différents centres hospitalo-universitaires, une structure ou un service spécialisé destiné à ce type de pathologies afin que le malade soit pris en charge dans des délais très courts, ce qui diminue les risques de complications et de séquelles.

Selon le président de cette conférence, le Pr Bouchenack Khelladi, «ce genre de manifestation scientifique nous permet d'échanger des expériences, de développer nos connaissances et de découvrir surtout les nouvelles approches et thérapies en vue de renforcer nos systèmes de santé actuels par la mise à niveau avec les dernières recherches dans ce domaine de la médecine».

B. Soufi

Le Temps d'Algérie  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3