Algérie – France. Des accords et des projets en cours dans la défense, l’armement et les visas

Les travaux engagés lors de la 2e session du Comité intergouvernemental de haut niveau algéro-français (CIHN), du 4 décembre, se sont conclus par la signature de plusieurs accords, selon le communiqué de presse conjoint.

Dans le domaine de la sécurité et de la défense, l’Algérie et la France ont confirmé leur intention de développer la coopération bilatérale en matière d’échanges d’informations avec plusieurs propositions concrètes relatives à la lutte contre le terrorisme, au Sahel notamment, le crime organisé et le trafic de drogue.

Dans ce sens, les deux parties souhaitent un renforcement de la coopération militaire avec l’instauration de partenariats dans l’industrie aéronautique et un transfert de technologie militaire élargi.

Le transfert de savoir et de technologie sera aussi facilité pour le secteur économique avec un soutien aux « investissements croisés ». Plusieurs projets sont en cours dans l’industrie, le tourisme, l’agro-alimentaire, la santé ainsi que l’énergie avec la création de clubs dédiés au développement des partenariats et la mise en œuvre d’accords de coopération. Enfin, un accroissement des échanges dans le secteur de la construction est envisagé.

L’élargissement du partenariat à d’autres secteurs d’activité

En matière d’éducation, un accord facilitant la circulation entre les deux pays devrait être examiné afin de favoriser les échanges professionnels, linguistiques et culturels. Pour l’heure, la coopération s’intensifie avec la volonté de créer des « centres et pôles d’excellence, notamment dans le domaine de l’agriculture et du BTP ». Ceux-ci viendraient s’ajouter au Centre franco-algérien des métiers de l’énergie prévu pour 2015. Deux écoles françaises seront créées à Annaba et Oran, selon la même source.

La coopération dans le domaine sportif avance également avec un programme d’échanges étendu au « sport de haut niveau » et aux « politiques publiques ».

Des dossiers épineux comme l’extradition judiciaire, l’indemnisation des victimes algériennes des essais nucléaires français dans le Sahara ou encore la localisation de sépultures des victimes de la Guerre d’indépendance ont été discutés et devraient être revus lors d’une nouvelle réunion du groupe de travail début 2015.

En outre, les deux parties ont confirmé la tenue d’une réunion ministérielle au deuxième trimestre 2015 à Annaba, dont l’objectif sera de suivre l’avancée des travaux de la Commission mixte de coopération qui s’est tenue en octobre dernier à Oran.

Zahra Rahmouni

TSA  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5