Gestion de l’autoroute Est-Ouest et lutte contre les accidents de la route : Ericsson propose son savoir-faire

Ericsson, le leader mondial des services des Technologie de l’information (IT), apporte son savoir-faire pour la gestion des autoroutes en Algérie. À l’occasion de l’escale de la tournée Ericsson «Let’s do IT», consacrée aux services et solutions IT, en Algerie, qui s’est tenue hier à Alger, les responsables de la firme suédoise des Technologies de l’information ont exposé ce que fait leur entreprise pour permettre une meilleure connexion des services. En Algérie, Ericsson travaille en étroite collaboration avec le ministère des Transports, à travers l’Agence de gestion des autoroutes (AGA), pour le décongestionnement des autoroutes et réduire, un tant soit peu, le nombre d’accidents sur nos routes. Le directeur général d’Ericsson Algérie, Yacine Zerrouki, parle d’un ambitieux programme concocté avec AGA pour permettre une meilleure gestion des autoroutes en Algérie. Dans le cadre d’un consortium avec l’entreprise publique, Cosider, pour la partie génie civil, et une entreprise espagnole spécialisée dans le péage des autoroutes, Ericsson s’occupe de la partie télécom et technologie de l’information. L’objectif de ce consortium est la base en terme de télécom sur l’autoroute pour permettre l’installation de vidéo surveillance, un réseau d’appels d’urgence, a-t-il expliqué. Et en deuxième étape, a-t-il poursuivi, Ericsson Algérie, en partageant le savoir-faire de la maison-mère à travers le monde, est prête à faire dans le trafic management pour pouvoir gérer tout ce qui est congestionnement autoroutier.
Yacine Zerrouki parle des avantages de l’Algérie pour l’introduction de ce type de technologie sur son marché sans pour autant passer par certaines étapes comme ce fut le cas dans d’autres pays, notamment en Suède.

En termes de lutte contre les accidents de la route, Ericsson Algérie compte introduire le modèle suédois en Algérie pour réussir le pari de réduire les accidents de la route, sachant que l’Algérie occupe une bonne place sur le tableau d’accidentologie. Comme exemple, le DG d’Ericsson Algérie a cité le «Emergency Call», qu’il considère comme système très efficace qui a fait ses preuves en Europe, en matière de prévention et de lutte contre les accidents de la route. Toutefois, l’introduction de ce type de technologie sur le marché national ne suffit pas, à lui seul, de réussir le pari de réduire le nombre d’accidents sur nos routes. Yacine Zerrouki parle de l’assainissement de tout l’environnement. Par ailleurs, Ericsson intervient dans plusieurs autres domaines des services, tels que la gestion du cloud, utilisation des big data et de l’analyse marketing pour améliorer la satisfaction du client et évolution future des domaines verticaux, tels que l’énergie, le transport et la sécurité publique.
«La convergence des technologies IT et des télécommunications -haut débit, mobilité et cloud- permet d’évoluer vers de nouveaux services et de nouvelles expériences», a expliqué Paolo Bazzica, directeur IT chez Ericsson, région méditerranéenne. Avec 50% du trafic LTE mondial qui transite par ses réseaux, Ericsson est leader dans les solutions de support OSS/BSS avec 2 milliards de personnes qui utilisent ses plateformes de tarification et de facturation et plus de 400 millions de personnes qui utilisent des autres plateformes informatiques.

Hacène Naït Amara

Le Courrier d'Algérie   

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3