Moines de Tibhirine. Marc Trévidic maintient la pression sur les autorités algériennes

Marc Trévidic, magistrat français en charge de l’affaire de l’assassinat des sept moines de Tibhirine, va demander une nouvelle commission rogatoire internationale pour le mois décembre, révèle le journal Le Monde ce jeudi 20 novembre.

Le plaidoyer du magistrat

Marc Trévidic, accompagné d’une délégation d’experts français, s’est rendu en Algérie du 12 au 19 octobre dernier. Sur place, il a effectué une autopsie et des prélèvements, jugés « prometteurs » par Le Monde, sur le crâne des moines. Le juge Trévidic a essuyé un refus des autorités algériennes de faire sortir les prélèvements du pays, en vue de procéder à des analyses en France, rappelle le journal. La décision de la justice algérienne a provoqué la colère du magistrat qui a appelé son gouvernement à faire pression sur l’Algérie afin qu’elle revienne sur sa décision.

C’est le but de la nouvelle procédure judiciaire. A défaut d’un transfert en France, Marc Trévidic se dit « ouvert à tout », selon Le Monde. En effet, il propose que des experts algériens collaborent avec leurs homologues français lors de la conduite des analyses, ou qu’une « équipe française soit autorisée à repartir en Algérie avec du matériel scientifique adapté », selon la même source.

Tewfik Abdelbari

TSA

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

December 2017
M T W T F S S
27 28 29 30 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 31