Face à la dégradation de la situation en Libye et AU Sahel

L’ANP en état d’alerte

Face à la dégradation de la situation en Libye et AU Sahel
L’ANP en état d’alerteC’est sur un ton ferme que l’éditorial de la revue El Djeïch évoque les menaces auxquelles doit faire face le pays et la nécessaire mobilisation permanente face à ses manœuvres.

Au lendemain du message du président Bouteflika rendu public à l’occasion de la double commémoration du 20 Août et dans lequel il évoque la sécurité et la stabilité de l’Algérie, c’est au tour de l'Armée nationale populaire (ANP) de lui emboîter le pas pour parler de la situation régionale. La revue de l’armée, dans son dernier numéro du mois d’août, lance un appel à “une mobilisation de tous les instants” afin d’“enrayer toute tentative d'infiltration éventuelle à travers nos frontières et de parer aux différentes menaces, particulièrement la menace terroriste et autres dangers potentiels”. Dans son éditorial, El Djeïch souligne avec force que l'Algérie se trouve confrontée à de “réels et importants” défis militaires et sécuritaires nécessitant “une mobilisation de tous les instants”.

À la lumière de ces perturbations et de l'atmosphère d'instabilité qui caractérisent la région arabe et africaine sur le plan sécuritaire, économique et social, l'Algérie se trouve confrontée à de “réels et importants” défis militaires et sécuritaires nécessitant “une mobilisation de tous les instants” afin d'enrayer “toute tentative d'infiltration éventuelle à travers nos frontières et de parer aux différentes menaces, particulièrement la menace terroriste et autres dangers potentiels”, lit-on dans la revue de l’ANP. La situation sécuritaire aux frontières Est y est également mentionnée en rappelant “la recrudescence des actes de violence” et l’“exode de populations vers nos frontières”. Devant ces menaces, l'ANP affirme se tenir “prête et vigilante” à travers “son déploiement le long de nos frontières communes avec les pays voisins, s'acquittant de ses missions constitutionnelles dans le respect des lois et règlements, défendant les frontières nationales, l'intégrité territoriale et la souveraineté nationale, ainsi que la sécurité et la stabilité du peuple algérien qui aspire à édifier un État sûr, stable, développé et fort reposant sur la démocratie, la citoyenneté et les droits de l'Homme”, écrit l’éditorialiste d’El Djeïch.

En évoquant les frontières Est, l’éditorial de la revue, bien que n’ayant pas cité nommément les deux pays, soulève surtout les menaces terroristes du côté tunisien (mont Chaâmbi) et également libyen.
Le chaos dans lequel se retrouve l’ex-Jamahiriya devient de plus en plus dangereux pour toute la région. Cette nouvelle sortie de l’ANP sur le contexte régional explosif actuel n’est pas la première.
Déjà dans son numéro de juillet dernier, El Djeïch rappelait les missions de l’armée en insistant sur la défense des frontières tout en précisant que son rôle est d’être “le bras protecteur de l’Algérie”. La Libye reste un danger permanent tant que la situation sécuritaire n’est pas encore rétablie.
La prolifération des milices et des terroristes de tous bords est une réalité concrète. Les dernières déclarations de l’ancien ministre de la Défense de ce pays, Mohamed al-Barghathi (limogé en juin 2013), à un journal arabophone, viennent le confirmer.
L’ex-membre du gouvernement libyen affirmait que “les milices armées avancent vers l’Algérie”. Une situation que l’ANP prend très au sérieux.

Liberté

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5