PORT D'ALGER-EL DJAMILA DÉSORMAIS ACCESSIBLE PAR MER

De l'aéroglisseur au... bateau-taxi

PORT D'ALGER-EL DJAMILA DÉSORMAIS ACCESSIBLE PAR MER
De l'aéroglisseur au... bateau-taxiLe coût de la place à bord de ce bateau est de 50 DA par personne. Il y a cinq navettes quotidiennes. La durée de chaque voyage est de 30 minutes.

Une mini-croisière à Alger, c'est désormais possible! Une ligne pilote de transport urbain maritime de voyageurs reliant le port d'Alger à celui d'El Djamila (Aïn Bénian), à l'ouest de la capitale, a été officiellement inaugurée hier. L'Algérie a donc son premier bateau-taxi. La navette sera assurée par l'Ischiamar III, un navire italien affrété par l'Entreprise nationale du transport maritime des voyageurs (Entmv) auprès de l'armateur italien Capitaine Morgan. Le coût de la place à bord de ce bateau est de seulement 50 DA par personne. «Ce tarif, subventionné par l'Etat, est très acceptable quand on le compare aux dépenses et aux investissements engagés pour la réalisation de cette ligne pilote», a estimé le ministre des Transports, Amar Ghoul. Il y a cinq navettes quotidiennes. Le premier départ de la Pêcherie d'Alger est programmé à 8h et le dernier à 18h30, tandis qu'au port de pêche et de plaisance d'El Djamila, le Capitaine Morgan réalisera son premier départ à 9h et le dernier à 19h30. La durée du voyage est de 30 minutes, la vitesse maximale du navire est de 24 noeuds (presque 50 km/h). Une demi-heure de pur bonheur où l'on admire la baie d'Alger, a lequelle les Algérois ont depuis longtemps tourné le dos. «Pour le moment, c'est une ligne pilote. Nous avons affrété le bateau pour trois mois renouvelables. Si l'on constate un attrait des Algériens pour ce genre de transport, l'expérience sera poursuivie au-delà de ces trois mois», a souligné Amar Ghoul qui semble toutefois confiant dans la réussite de cette opération. «Nous allons prolonger cette opération dans un premier temps vers d'autres destinations dans la capitale. Elle devra desservir à terme tous les quartiers algérois qui ont les pieds dans l'eau, Hussein Dey, Belouizdad, Bordj El Kiffan et le village côtier de Tamentfoust, qui possède un port de pêche artisanal et de plaisance, et qui bénéficiera d'un projet de modernisation, en cours d'étude», a-t-il affirmé. «Ensuite vers les wilayas limitrophes que sont Tipasa et Boumerdès avant de passer vers Oran et Annaba. Notre objectif est de développer le transport maritime urbain en Algérie. Nous allons couvrir toutes les wilayas côtières du pays», a-t-il ajouté. Le ministre des Transports précise également que la première phase concernera le transport des personnes, ensuite des personnes et leurs voitures et enfin des personnes, voitures et marchandises. Pour atteindre ces objectifs, Amar Ghoul, a annoncé que l'Entmv va acquérir entre 4 à 5 bateaux. Le ministre des Transports n'a pas omis de souligner l'intérêt de cette ligne dans la lutte contre la congestion de la circulation automobile à Alger et la promotion du tourisme dans la baie algéroise, notamment à travers son futur pôle d'attraction, la promenade des Sablettes à Hussein Dey. Il a aussi fait savoir que des équipes de la Sûreté nationale assureront la sécurité sur et en dehors du navire. En gestation depuis 2003, l'étude du projet de cette ligne de transport urbain maritime a été ressuscitée en février dernier par Amar Ghoul.
Il est aussi à signaler que dans les années 1970, Alger disposait d'un aéroglisseur qui reliait le port d'Alger aux Pins maritimes (Palais des expositions). Pour revenir au voyage inaugural de ce premier bateau-taxi du pays, le Capitaine Morgan a quitté hier le port d'El Djamila à 10h50 avec à son bord une délégation ministérielle conduite, bien sûr, par Amar Ghoul, du wali d'Alger Abdelkader Zoukh, des autorités locales et de plusieurs invités. Sous une bonne escorte de la Protection civile, le bateau a longé seul en mer les communes côtières de Aïn Bénian, Hammamet, Raïs Hamidou, Bologhine et Bab El Oued avant de faire un large tour du port d'Alger et accoster à la Pêcherie à douze heures tapantes, une heure et dix minutes après son départ du port d'El Djamila.
Les 344 sièges qui constituent la capacité de transport du navire, sont répartis en deux niveaux dont une partie, une trentaine de sièges, se trouve sur le pont du navire. Les compartiments intérieurs, dotés d'une buvette, offrent cependant peu de visibilité aux voyageurs à travers des hublots enfumés. Cette traversée est néanmoins un véritable repos pour l'esprit. Une évasion d'une demi-heure au milieu de l'enfer urbain...

Programme et horaires
Le Capitaine Morgane effectuera cinq navettes quotidiennes à raison de trente minutes par voyage, du 5 août au 7 septembre, correspondant à la durée de l'opération pilote, selon un programme affiché dans les gares maritimes d'El Djamila et la Pêcherie d'Alger.
*La Pêcherie - El Djamila: 8h-8h30. 10h-10h30. 12h-12h30. 16h30-17h. 18h30-19h.
*El Djamila- La Pêcherie: 9h-9h30. 11h-11h30. 15h30-16h. 17h30-18h. 19h30-20.
Pour autant, ce programme est appelé à être modifié et la programmation dépendra des conditions météorologiques, indique-t-on. Le dimanche est considéré comme repos hebdomadaire, la navette reste donc en rade. «Les enfants de moins de 16 ans non accompagnés ne peuvent voyager seuls. Ils devront être constamment sous la garde des parents ou de tout autre personne qui en a la responsabilité», selon les «règles générales du transport maritime des voyageurs», dont le document est placardé dans les deux gares.

l'Expression 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5