LEUR TAUX DE RÉUSSITE EST DE 67%

Le bac record des filles

Les résultats du baccalauréat, session juin 2014, «ont connu une amélioration avec un taux de réussite de 45,01% contre 44,72% l'année dernière».

Les filles sont de plus en plus majoritaires au bac en Algérie. En effet, elles arrivent en tête des statistiques avec un taux de réussite de 67%. Autant dire donc que les filles réussissent mieux à l'école que les garçons.
Les données communiquées par le Premier ministre semblent le confirmer amplement. Avant hier, le Premier ministre Abdelmalek Sellal, a relevé, lors d'une visite d'inspection à la wilaya de Batna que le taux de réussite pour la session juin 2014 est de 45,01%. Il a précisé que le taux de réussite chez les filles est plus élevé que chez les garçons avec 67,61%. «Le taux de réussite aux épreuves du baccalauréat, session juin 2014, qui est de 45,01% précisant que les résultats enregistrés dans les filières scientifiques, technologiques et les mathématiques ont connu une amélioration», a souligné le Premier ministre, Abdelmalek Sellal. «Le taux de réussite chez les filles est plus élevé que chez les garçons avec 67,61%, un chiffre record qui nécessite la prise de mesures pour opérer un équilibre entre les deux sexes, car l'Algérie a besoin des compétences de tous ses enfants», a estimé le responsable. Lors de cette visite, le Premier ministre a déclaré que les résultats du baccalauréat, session juin 2014, «ont connu une amélioration avec un taux de réussite de 45,01% contre 44,72% l'année dernière», en précisant que le taux de réussite le plus élevé pour cette année a été enregistré dans la filière mathématique. «Nous avons également constaté cette année une nette amélioration des résultats dans les filières scientifiques et technologiques», a estimé le même responsable. Dans le même contexte, et après avoir salué les bonnes conditions dans lesquelles se sont déroulés les examens, M. Sellal a appelé la famille de l'éducation à l'amélioration de l'aspect pédagogique, annonçant par la même occasion la tenue prochaine d'une rencontre consacrée à la révision des programmes scolaires. Dans le même sens, depuis quelques années, le nombre de filles admises à l'examen du baccalauréat est excellent par rapport à celui des garçons. Même à l'université, elles sont les meilleures et elles sont majoritaires. Ce qui indique que l'école et l'Université algérienne se féminise de plus en plus. Par ailleurs, pour la session de cette année, le nombre de postulants a augmenté de 87.669, soit un taux de 15.40% par rapport à l'année précédente, laquelle a vu concourir environ 569.257 candidats. Pour ces examens, le nombre de candidats filles est de 369.675, (61,53%) alors que celui des garçons est de 287 351.

L'Office du baccalauréat a, d'autre part, recensé 2551 candidats issus des écoles privées, 833 postulants étrangers et 2432 issus des centres de rééducation.
Pour l'organisation de la session, ce sont 2181 centres d'examens et 57 centres de correction qui ont été mobilisés à travers le pays.
Environ 120 000 enseignants ont été chargés de veiller au bon déroulement des examens et 34.000 autres de la correction. Outre des mesures plus strictes du déroulement des examens, le ministère de l'Education nationale a maintenu les mêmes mesures que celles de l'année précédente, en consacrant, notamment deux sujets au choix pour chaque matière et en accordant une demi-heure (30mn) supplémentaire par rapport à l'horaire réglementaire fixé.
Rappelant que le taux de réussite à l'examen du baccalauréat, session juin 2013 était de 44,72%, une légèreprogression pour l'année en cours avec un taux de réussite de 45,1%.

l'Expression    

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

November 2017
M T W T F S S
30 31 1 2 3 4 5
6 7 8 9 10 11 12
13 14 15 16 17 18 19
20 21 22 23 24 25 26
27 28 29 30 1 2 3