L’ALGÉRIE SERA REPRÉSENTÉE AU DÉFILÉ DU 14 JUILLET

Des militaires et un haut responsable sur les Champs-Elysées

L’Armée nationale populaire participera au traditionnel défilé du 14 Juillet à Paris. L’Algérie sera également représentée en haut lieu par un responsable présent à la tribune officielle.

L’ANP sera sur les Champs-Elysées. Trois militaires algériens défileront aux côtés de troupes des 80 pays ayant participé à la Première Guerre mondiale. Selon un document du ministère français de la Défense, les porteurs de l’emblème militaire algérien marcheront entre les délégations d’Albanie et d’Allemagne. Au stade de rumeur durant plusieurs jours, l’information a été confirmée, vendredi, par le ministre français des Affaires étrangères. «Dans mon information, oui. D'ailleurs, je ne vois pas du tout ce que ça aurait de choquant, puisque c'est la commémoration de tous les sacrifices qui ont été faits, et évidemment qu'il y avait des Algériens. C'est un grand rassemblement, il y a 80 pays, et donc c'est normal que tous ceux qui ont souffert puissent être présents», a souligné Laurent Fabius sur BFMT TV-RMC.

Les propos du ministre français sonnent comme un démenti à la récente déclaration de Saïd Abadou, le secrétaire général de l’Organisation nationale des moudjahidine. «Nous refusons toute manifestation de militaires algériens à côté des soldats de l’ancienne puissance coloniale. Ce sujet ne doit même pas être abordé tant que la reconnaissance de la criminalisation du colonialisme n’est pas réglée», avait indiqué Abadou au journal El Khabar. En fait, il semblerait que la participation algérienne à ces festivités ne sera pas que militaire. En effet, un représentant «politique» sera présent dans la tribune officielle aux côtés des délégations d’autres pays. Pour l’heure, le statut du «haut responsable» algérien n’a toujours pas été rendu public. En France, l’extrême-droite n’a pas encore réagi officiellement à la confirmation apportée par Laurent Fabius. Ces derniers jours, une pétition intitulée «non au défilé des troupes algériennes à Paris le 14 juillet» a été lancée par le député Gilbert Collard, l’eurodéputé Louis Aliot et le président de l’association France-harkis, Mohamed Bellebou. Jusqu’à hier, les initiateurs de cette pétition ont recueilli 15 400 signatures.

En Algérie, à part le secrétaire général de l’ONM, cette affaire ne semble pas intéresser grand monde. Une situation que l’on pourrait mettre sur le compte d’une forme de lassitude de la classe politique pour tout ce qui touche aux relations algéro-françaises. Un dossier qui est le monopole du président de la République. Dans l’absolu, la présence d’une délégation de l’ANP sur l’avenue des Champs-Elysées reste un fait banal comparativement à la prise en charge sanitaire dont a bénéficié Abdelaziz Bouteflika au sein des plus importants établissements hospitaliers de l’armée française. Et à ce rythme, peut-être qu’un jour, des militaires français seront invités à défiler sur l’avenue de l’ALN à l’occasion de la célébration du 5 Juillet.

Le Soir d'Algérie

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5