Procès de Kadi et Moez : le parquet a requis un an de prison ferme

Procès de Kadi et Moez : le parquet a requis un an de prison fermeLe parquet du tribunal de Sidi M’hamed a requis, ce dimanche, une peine d’un an de prison ferme contre l’étudiant algérien Mohand Kadi et le jeune tunisien, Moez Benncir.

« C’es un procès politique », a dénoncé Abdelghani Badi, membre du collectif d’avocats chargé de la défense des deux jeunes, arrêtés par la police le 16 avril dernier, en marge d’une manifestation du mouvement Barakat. Le verdict sera prononcé le 18 mai prochain. Abdelaghani Badi s’attend à ce que le juge condamne les deux jeunes à un an de prison avec sursis.

Les deux jeunes ont été placés en détention provisoire et inculpés d’attroupement non armé qui peut troubler la tranquillité publique ». Ils se trouvent actuellement à la prison de Serkadji à Alger. La demande de remise en liberté provisoire  introduite par les avocats de la défense, a été rejetée par la Chambre d’accusation, le 4 mai dernier.

Mohand Kadi, militant de RAJ, et Moez Benncir, employé d'une société d'édition tunisienne, ont nié avoir participé à la manifestation de Barakat. Ils ont été interpellés près de la Faculté centrale d’Alger, située à proximité de la résidence de Mohand Kadi.


Lire aussi : Amnesty et Remdh demandent la « libération immédiate » de Kadi et Moez


El Watan  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5