Détenus depuis deux semaines

Mohand Kadi et Moez Benncir comparaîtront dimanche prochain à la barre

Sous mandat de dépôt depuis deux semaines à la prison de Serkadji à Alger, Mohand Kadi, militant du mouvement Raj et Moez Benncir, un jeune éditeur tunisien, comparaîtront dimanche, 11 mai 2014, devant le juge correctionnel du tribunal de Sidi M’hamed.

Arrêtés le 16 avril dernier, alors qu’ils étaient, selon les précisions du mouvement Raj, de passage devant la Faculté centrale, au moment où le mouvement Barakat tenait un rassemblement contre le quatrième mandat d’Abdelaziz Bouteflika et le processus électoral, ils croupissent depuis dans les geôles des hauteurs de l’Algérois.

Le collectif d’avocats qui s’est constitué au lendemain de leur arrestation a introduit, pour rappel, une demande de liberté provisoire, dimanche, auprès du tribunal compétent. Une initiative qui a été rejetée par l’instance judiciaire en question qui a maintenu leur détention.

Une conférence de presse est programmée aujourd’hui par le collectif pour la libération de Mohand Kadi et Moez Benncir, qui ont été inculpés pour «attroupement non armé qui a pour but de troubler l’ordre public».
 
Le Soir d'Algérie   

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3