ELLE LUI A OCTROYÉ UN CHÈQUE DE 250 MILLIONS DE DOLLARS

L'Algérie à la rescousse de la Tunisie

ELLE LUI A OCTROYÉ UN CHÈQUE DE 250 MILLIONS DE DOLLARS
L'Algérie à la rescousse de la Tunisie«Des mesures pour faciliter l'accès des Algériens au territoire tunisien, notamment lors de la prochaine saison estivale, seront prises», a annoncé M. Lamamra.

Alger se montre solidaire avec Tunis. Pour lui venir en aide, elle lui a accordé un prêt de 250 millions de dollars dont une aide de 50 millions de dollars non remboursable. Le montant n'a pas été communiqué par le ministre des Affaires étrangères Ramtane Lamamra qui a refusé de donner des détails. C'est le gouverneur de la Banque centrale tunisienne, M.Chadli Ayari, qui a fait l'annonce en marge de la signature de trois accords financiers entre les deux pays hier, au Palais du gouvernement.

Le premier porte sur un accord de dépôt entre la Banque d'Algérie et la Banque centrale tunisienne, d'un montant de 100 millions de dollars américains, qui a été signé par le gouverneur de la Banque d'Algérie, Mohamed Laksaci, et le gouverneur de la Banque centrale tunisienne, Chedli Ayari.
Le deuxième porte sur un protocole relatif à l'octroi par l'Algérie d'un prêt à la Tunisie et d'un autre protocole d'octroi d'une aide financière non remboursable, signés par le ministre des Affaires étrangères, Ramtane Lamamra, et le chef de la diplomatie tunisienne, Mongi Hamdi. «Ces accords signés traduisent le plein soutien de l'Algérie à la Tunisie dans son processus de transition et cette étape cruciale de son histoire», a indiqué M.Hamdi lors d'une conférence de presse tenue conjointement avec son homologue M.Lamamra.

Les deux responsables ont mis l'accent sur la nécessité de hisser la coopération à de plus hauts niveaux. M.Lamamra a affiché sa satisfaction sur le niveau et la qualité de coopération tout en estimant qu'il faut multiplier les opportunités de partenariat. Selon lui, la visite du Premier ministre tunisien en Algérie a permis d'approfondir les discussions sur les nouvelles opportunités à exploiter. Faisant un résumé des pourparlers entre Sellal et son hôte, le chef de la diplomatie algérienne précise que l'entretien a porté sur «les différents aspects de la coopération entre les deux pays frères». Les deux chefs du gouvernement ont évoqué plusieurs questions politiques régionales et internationales ainsi que la sécurité et la stabilité des deux pays et de la région tout entière».

Les deux responsables ont même fait le point sur les développements positifs survenus dans les deux pays, en particulier l'élection présidentielle du 17 avril dernier et le processus de transition démocratique en Tunisie. Tout en rappelant la tenue de la grande commission mixte en février dernier à Tunis, M.Lamamra a affirmé qu'elle «a permis la mise sur pied de plusieurs ateliers pour la réalisation de ce qui a été conclu, notamment en matière de développement des régions frontalières et de consolidation de l'économie et du développement dans les deux pays conformément à l'esprit de complémentarité maghrébine».

Pour Lamamra «chaque pas franchi ensemble constitue un jalon supplémentaire sur la voie de l'édification du Grand Maghreb arabe qui reste un choix stratégique pour les deux pays».
En matière de coopération sécuritaire, le chef de la diplomatie algérienne a rassuré que les deux pays se concertent quotidiennement pour renforcer le système de défense au niveau des frontières.
M.Lamamra a en outre souligné «le rapprochement entre les peuples frères algérien et tunisien» qui se manifeste notamment, a-t-il dit, par le nombre croissant de touristes algériens qui se rendent en Tunisie. «Des mesures pour faciliter l'accès des Algériens au territoire tunisien, notamment lors de la prochaine saison estivale seront prises», a annoncé M.Lamamra.

l'Expression 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

October 2017
M T W T F S S
25 26 27 28 29 30 1
2 3 4 5 6 7 8
9 10 11 12 13 14 15
16 17 18 19 20 21 22
23 24 25 26 27 28 29
30 31 1 2 3 4 5