UNIVERSITÉ AKLI-MOHAND-OULHADJ DE BOUIRA

Les étudiants de la Faculté de lettres et langues en grève

Ayant initié un programme d’activités culturelles entrant dans le cadre des festivités commémoratives du 20 avril, le collectif des étudiants autonomes de l’Université  Akli-Mohand-Oulhadj de Bouira, issu principalement des départements des langues et culture amazighes, et celui des lettres françaises, ont été rabroués par le doyen de la Faculté de lettres et langues.

Aussi, juste après ce refus signifié par le doyen, qui n’est autre que l’ancien chef de département des langues et culture amazighes, les étudiants de ces départements ont décidé de fermer carrément cette Faculté et menacent, au cas où le doyen persiste dans son refus, de paralyser totalement toutes les autres Facultés. Pour rappel, les étudiants ont prévu durant la première journée, d’organiser la projection d’un film documentaire suivi d’un débat et ayant pour thème : «La jeunesse kabyle se révolte», puis une conférence-débat, et dans la soirée, une pièce théâtrale. Au deuxième jour, il était prévu un gala artistique.

Le soir d'Algérie 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

September 2017
M T W T F S S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1