DÉRAPAGES À TIZI OUZOU

A qui profite la tension?

DÉRAPAGES À TIZI OUZOU
A qui profite la tension?Alors que l'Algérie avait tourné douloureusement la page tourmentée des tensions à Ghardaïa, voilà que la violence éclate de nouveau en Kabylie touchant sa ville symbole, Tizi Ouzou.

Au lendemain de l'élection présidentielle, l'Algérie n'avait pas besoin de nouveaux foyers de tension. Le 17 avril dernier, les Algériens avaient choisi de voter massivement pour garantir la stabilité et la sécurité du pays. Les derniers événements qui ont touché la région déjà très marquée de la Kabylie, nous rappellent la crise de 2001, où une centaine de jeunes avaient payé au péril de leur vie la revendication de l'identité amazighe, en se sacrifiant pour la liberté et la démocratie.
Aujourd'hui, cette page est définitivement tournée et on ne souhaite pas revoir ces images terribles de répression qui avaient longtemps hanté les montagnes et les quartiers de la ville des Genêts.
Pour cesser ces tentatives d'embrasement de la région, il faut encourager le dialogue et les compromis.

En 2001, le Printemps berbère avait commencé un certain 20 avril 2001 avec l'assassinat de Guermah Massinissa. 13 ans plus tard, on essaye de reproduire les mêmes ingrédients de la violence et le même scénario d'une crise pour rallumer le feu dans la région. Dans quel intérêt et pour quels desseins? Il est clair que face aux manifestants parfois hostiles et agressifs, les membres de la sécurité qui travaillaient souvent dans des situations difficiles ont réagi en toute légalité, pour assumer leur mission délicate de service de l'ordre, afin d'assurer la sécurité des biens et des personnes. Il est clair, voire établi que dans de pareils cas, la gestion des foules souvent hostiles et agressives est très délicate. On s'étonne même que dans de pareilles situations souvent graves, il n'y a pas eu de mort ou de blessés graves à déplorer. Ceci revient au sang-froid de certains membres des forces de l'ordre, qui ont évité le pire, en essayant de maintenir la foule avec des moyens dissuasifs. On espère que ces dérapages ne soient pas monnaie courante et que la région qui souffre déjà de la crise sécuritaire qui a coûté la vie, comme par pur hasard et au même moment, à 11 de nos valeureux soldats, ne replonge pas dans la même crise politique et d'insécurité civile, qu'il y a 13 ans.

Dans de pareilles situations, la réaction rapide des hauts responsables de la sécurité est plus importante et nécessaire. C'est pourquoi la Dgsn a réagi rapidement pour enquêter sur les vidéos diffusées sur la répression de la marche du 20 avril dernier, dont certaines sont insoutenables. La Dgsn a réagi pour justement éteindre le feu de la braise en Kabylie, après deux jours de troubles et d'instabilité. Vingt-quatre heures après la diffusion d'une vidéo montrant la répression de la manifestation du 20 avril 2014, le Dgsn, Abdelghani Hamel, a ordonné lundi dernier, l'ouverture rapide d'une enquête sur les dépassements survenus en Kabylie. Cinq éléments parmi les policiers soupçonnés d'avoir commis des dépassements, ont été suspendus à titre conservatoire, en attendant les conclusions définitives de l'enquête diligentée par le Dgsn, Abdelghani Hamel. Les cinq agents de sécurité sont soupçonnés d'être ceux qui figurent dans la vidéo montrant des policiers s'adonnant au lynchage d'un manifestant. La vidéo, très partagée sur Internet, a suscité une vague d'indignation. Espérons que ce nouvel épisode ne sera pas une occasion pour rallumer le feu dans cette région qui a payé un lourd tribut pour regagner sa stabilité. Cette situation tendue qui a embrasé la vallée du M'zab durant le premier trimestre de 2014, a touché une première fois la région de la Kabylie lors de la campagne électorale par des troubles à Béjaïa et à Bouira, et risquait une nouvelle fois d'embraser la ville-mère de la Kabylie, alors qu'au lendemain du passage sans faute de l'élection présidentielle, l'Algérie aspirait à un avenir stable et meilleur.

l'Expression

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3