LES CANDIDATS AU BAC 2014 SUR LA BRÈCHE

Les cours s'arrêteront fin avril

LES CANDIDATS AU BAC 2014 SUR LA BRÈCHE
Les cours s'arrêteront fin avril«Les sujets des examens de fin d'année ne porteront que sur les cours effectivement dispensés durant l'année scolaire 2013-2014» a fait savoir le ministre de l'Education nationale Abdelatif Baba Ahmed.

«Les élèves seront ainsi en mesure de réviser leurs cours et se préparer aux épreuves du Bac blanc»

«Le programme dispensé aux élèves de 3e année secondaire qui se préparent pour les épreuves du baccalauréat s'arrêtera vers la fin avril ou au début mai prochain pour permettre l'organisation des épreuves du Bac blanc». Voilà ce qu'a déclaré le ministre de l'Education nationale, Abdelatif Baba Ahmed, avant-hier.
Selon lui, «les cours dispensés aux élèves candidats au baccalauréat prévu pour le 1er juin prochain, s'arrêteront vers la fin avril ou au début mai 2014», a-t-il indiqué dans une déclaration à la presse en marge d'une cérémonie organisée au nouveau lycée de mathématiques de Kouba en l'honneur des femmes du secteur de l'Education. «Les élèves seront ainsi en mesure de réviser leurs cours et se préparer aux épreuves du Bac blanc», a ajouté M. Baba Ahmed, rappelant à cette occasion que «les sujets des examens de fin d'année ne porteront que sur les cours effectivement dispensés durant l'année scolaire 2013-2014». Pour M. Baba Ahmed, le concept de seuil de la limitation des cours signifie pour son secteur que le candidat au baccalauréat «ne sera interrogé que sur les cours effectivement dispensés durant l'année scolaire.
Après avoir rappelé que le taux de suivi de la grève «n'avait pas dépassé les 10% au niveau des écoles primaires et des collèges et oscillait entre 18% et 20% dans les lycées, le ministre a précisé que les heures pédagogiques perdues «pourraient être récupérées en annulant les épreuves du deuxième trimestre et en ne tenant compte que des notes des devoirs». A une question sur le déroulement des rattrapages des cours perdus en raison de la grève, le ministre de l'Education s'est dit confiant quant à la possibilité de récupérer ces cours eu égard aux mesures prises par la tutelle dans ce sens.
Dans ce contexte, le ministre a rappelé que le plan de rattrapage décidé par le ministère de l'Education avait donné aux établissements éducatifs, après la fin du débrayage, la latitude de tracer leurs propres programmes de rattrapage selon leurs spécificités et le retard enregistré. Concernant la question des ponctions sur salaires des enseignants ayant observé la grève pendant plus de trois semaines, M. Baba Ahmed a rappelé la décision du ministère d' «ajourner cette décision jusqu'après le rattrapage des cours perdus».
«S'il s'avère que des enseignants ont refusé de rattraper les cours perdus, il sera procédé à une ponction sur leur salaire et cette mesure ne concernera, bien évidemment, pas les enseignants qui se conforment au plan de rattrapage», a précisé le ministre.

Par ailleurs, la rencontre a permis à M. Baba Ahmed de prendre connaissance des créations et oeuvres de plusieurs femmes du secteur de l'Education dans les domaines de la couture, la broderie, le dessin, la photographie et la sculpture.
Le ministre a également assisté à une partie de la cérémonie organisée en l'honneur des
femmes de son secteur avant de distinguer des cadres, filles de chahids, qui ont voué une partie de leur vie au service de la science et de la connaissance.

l'Expression 

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3