GRÈVE DANS L’ÉDUCATION

La guerre des chiffres

GRÈVE DANS L’ÉDUCATION
La guerre des chiffresPoursuite aujourd’hui de la grève dans le secteur de l’éducation. L’Unpef sera aujourd’hui seule sur le terrain de la contestation. Le Snapest qui avait débrayé pendant deux jours décidera de la suite à donner à son mouvement ce week-end en attendant que le Cnapest rejoigne le mouvement mardi prochain. Entre les syndicats et la tutelle, la guerre des chiffres fait rage.

Second jour de grève hier dans le secteur de l’éducation. Comme le veut la tradition, ministère de l’Education et syndicats ne tombent pas d’accord sur le taux de suivi. Pour le Snapest et l’Unpef, l’adhésion des travailleurs du secteur est forte tandis que le département de Baba Ahmed minimise le taux de suivi.

Pour Meziane Meriane, cette polémique qui accompagne tous les mouvements de protestation est stérile car, au-delà des taux de suivi, il s’agit aujourd’hui de passer du stade des promesses à celui des engagements clairs.
Le coordonnateur national du Snapest estime que nul ne peut reprocher à un syndicat de protester et que si la tutelle reconnaît aujourd’hui que le statut particulier des travailleurs contient des défaillances, elle doit absolument s’engager à le réviser. Il ne s’agit pas, dit-il, de le faire dans l’immédiat mais de s’engager à le faire selon un échéancier qui devra être respecté et non pas de gagner du temps ou de fuir ses responsabilités.

Meriane rappelle que l’exclusion des syndicats est à l’origine des dysfonctionnements de ce statut aujourd’hui contesté. Le partenaire social avait en effet été écarté de la dernière réunion devant servir à finaliser la mouture du statut. Meriane dit comprendre qu’entre administrations, il y ait eu des concessions qui ont été faites. C’est justement pour les dénoncer que les enseignants du secondaire étaient en grève dimanche et lundi. Un mouvement qui risque de reprendre en début de semaine. Le Snapest réunira en effet ce week-end son bureau national pour discuter des conclusions des assemblées générales qui se sont tenues hier au niveau des établissements scolaires. La grève se poursuivra cependant aujourd’hui puisque l’Unpef avait opté pour une semaine renouvelable. Ses adhérents au niveau des trois paliers sont appelés à maintenir intacte la pression sur le ministère de tutelle.

Une grève qui ne concerne pas uniquement les enseignants mais les corps communs également. Dès mardi prochain, c’est le Cnapest qui rejoindra la contestation. Le syndicat a opté pour une grève d’une journée renouvelable, ce qui augure d’un mouvement qui risque de s’étaler dans le temps.

Du côté de la tutelle, le chef de cabinet qui s’exprimait hier faisait savoir que les portes du dialogue restaient ouvertes même si aucune invitation officielle n’est parvenue aux syndicats qui, lassés des promesses, se tournent vers le Premier ministre qui, pour le moment, n’a pas donné suite à leur sollicitation.

Le Soir d'Algérie  

Vous devez être connecté pour poster des commentaires

Identification

Agenda

August 2017
M T W T F S S
31 1 2 3 4 5 6
7 8 9 10 11 12 13
14 15 16 17 18 19 20
21 22 23 24 25 26 27
28 29 30 31 1 2 3